Guerre en Ukraine – Depuis le Donbass, il remercie le Luxembourg

Publié

Guerre en UkraineDepuis le Donbass, il remercie le Luxembourg

LUXEMBOURG/UKRAINE - En visioconférence depuis la ville d’Avdiivka, un responsable militaire ukrainien a appelé le Luxembourg à l’aide, au cours d’une table ronde virtuelle organisée par l’association LUkraine.

par
Yannis Bouaraba

Au 36e jour de l’offensive russe en Ukraine, la communauté ukrainienne au Luxembourg ne relâche pas ses efforts pour agir en faveur de son pays. Jeudi, l’association LUkraine organisait une table ronde qui réunissait notamment plusieurs interlocuteurs ukrainiens dont certains en direct du front, en visioconférence, ont évoqué l’urgence de la situation humanitaire.

«On envoie un grand bonjour au Luxembourg de l’est de l’Ukraine. Nous vous remercions sincèrement pour votre aide», a lancé en direct Vitalii Barabasch, chef de l'administration militaire de la ville d’Adviivka, au nord de Donetsk, le visage marqué par la fatigue et la tension. «Ici au Donbass, cela fait huit ans que l’on est en guerre mais ce que nous vivons actuellement est un véritable enfer. Il n’y a plus d’eau ni d’électricité. On fait le maximum pour aider la population, mais on a encore besoin de votre aide», a-t-il assuré, en décrivant des bombardements quasi quotidiens.

«Les structures hospitalières ne sont pas épargnées»

Dans cette ville de la banlieue nord de Donetsk, la situation est dramatique. Le responsable raconte comment les autorités sur place tentent d'évacuer des civils et évoque l'utilisation par les forces russes de bombes au phosphore. «Les pompiers luttent pendant plusieurs jours contre les incendies. Les installations électriques sont détruites et la communication avec les civils est de plus en plus dure» a-t-il déploré, selon les traductions de l'interprète ukrainienne.

Pour les habitants d’Adviivka, la situation humanitaire se dégrade de jour en jour et les vivres commencent à manquer. «Nous avons besoin de denrées alimentaires non périssables mais aussi de moyens de protection et de moyens de communication» a ajouté Vitalii Barabash, avant que la parole ne soit donnée à Oleksandra Kozlovska, du ministère ukrainien de la Santé. «Je vous l'assure, les civils et les structures hospitalières ne sont pas épargnés. Nous remercions le Luxembourg pour sa mobilisation, mais s'il vous plait, continuez à nous aider» a-t-elle déclaré.

Soutien réaffirmé du Luxembourg

Un appel à l'aide relayé une nouvelle fois par l’association LUkraine, épaulée par l’International Assistance Headquarters for Ukrainians (IAHU), dont la présidente Hannah Krysiuk a rappelé le défi logistique et précisé les actions mises en place depuis le début de la guerre. Avec 500 volontaires de près de 80 pays, l’association a listé les besoins les plus urgents pour les régions de l’Est, à savoir: des médicaments et du matériel médical, des denrées alimentaires ou encore du textile.

«La première vague d'aide humanitaire est passée mais la guerre s'aggrave. Par conséquent, nous devons redoubler d'efforts pour aider le peuple ukrainien», a souligné Nicolas Zharov, président de l’association LUkraine, à propos de l'aide humanitaire.

Selon le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU, 4 millions d’Ukrainiens ont quitté le pays et on estime à 6,5 millions le nombre de déplacés intérieurs. L’association LUkraine a également salué l’engagement de plusieurs acteurs luxembourgeois de la solidarité envers l’Ukraine: Lydie Polfer, la bourgmestre de la ville de Luxembourg, Michel Schuetz, directeur de Santé Services, ainsi que d’autres partenaires comme les Supermarchés Match, Tango ou encore Luxair et différentes communes luxembourgeoises.

Le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmitt, des représentants du ministère de l'Éducation et des responsables de Caritas et de la Croix-Rouge ont également participé à la table ronde. Tous ont rappelé leurs actions et réaffirmé leur détermination à apporter un soutien sans faille aux réfugiés ukrainiens présents au Luxembourg.

Ton opinion

13 commentaires