Images en mouvement – Des avis de recherche animés en Belgique
Publié

Images en mouvementDes avis de recherche animés en Belgique

Child Focus, la fondation belge pour enfants disparus, a présenté lundi des avis de recherche en mouvement, grâce à une technique 3D, destinés à toucher d'éventuels témoins.

Pour donner plus de poids aux avis de disparition, la fondation Child Focus, en Belgique, a utilisé une technologie 3D qui transforme les photos des enfants recherchés en vidéos animées. Sur les images, la tête de l'enfant bouge et ses yeux clignent, donnant un résultat assez déroutant. «Sur une image fixe, on a relativement peu d'émotions, explique Maryse Rolland, porte-parole de Child Focus, dans le JT de RTBF. «Par contre, dès que le visage s'éveille, les enfants clignent des yeux, certains tournent la tête, c'est très percutant donc nous espérons vraiment toucher émotionnellement les éventuels témoins».

Ce nouveau type d'appels à témoin a été mis en place pour tenter de dénouer six dossiers qui n'ont toujours pas été résolus. Trois filles et trois garçons disparus entre 1985 et 2013 n'ont jamais été retrouvés. «La campagne de vieillissement de 2009 et celle de 2012 sur Twitter n’ont malheureusement pas permis de récolter des informations pertinentes mais nous n’abandonnons pas l’espoir de recueillir encore certains indices importants», explique Maryse Rolland à L'Avenir.

Avec l'accord des familles, Child Focus a donc relancé une nouvelle campagne pour ces six cas sur les réseaux sociaux et sur des panneaux digitaux dans les grandes gares belges et dans les stations de métro. L'image animée est accompagnée d'un message vocal qui souligne que tout indice reste important, même après de nombreuses années.

(jd/L'essentiel)

Alertes au Grand-Duché

Au Luxembourg, si les cas d'enlèvement sont très rares, un dispositif d'alerte enlèvement, appelé «Amber Alert», sera bientôt implémenté. Un accord a été signé en janvier par le ministre de la Justice et la secrétaire d'État à la Sécurité intérieure.

Ton opinion