À Differdange: Des bornes de parking qui balancent les automobilistes à la police

Publié

À DifferdangeDes bornes de parking qui balancent les automobilistes à la police

DIFFERDANGE – La commune de Differdange installe des bornes capables de contacter les agents municipaux en cas de dépassement horaire.

par
Séverine Goffin
1 / 5
Un parcmètre d'un nouveau genre est apparu, rue Michel-Rodange, à Differdange.

Un parcmètre d'un nouveau genre est apparu, rue Michel-Rodange, à Differdange.

Vincent Lescaut/L'essentiel
Le stationnement y est gratuit pendant 30 minutes et l'appareil lance un compte à rebours quand le véhicule se gare.

Le stationnement y est gratuit pendant 30 minutes et l'appareil lance un compte à rebours quand le véhicule se gare.

Vincent Lescaut/L'essentiel
L'automobiliste n'a aucune manipulation à effectuer, tout est automatique.

L'automobiliste n'a aucune manipulation à effectuer, tout est automatique.

Vincent Lescaut/L'essentiel

Dans la rue Michel-Rodange, pas loin de la poste à Differdange, une nouvelle borne de stationnement est apparue. Quand une voiture se gare sur l'une des deux places adjacentes, la machine lance un décompte de trente minutes en égrenant des chiffres lumineux remplacés par un signal rouge dès que le temps gratuit autorisé est dépassé.

Hormis le petit côté ludique, par rapport à l’ancien parcmètre à minuterie, l’automobiliste qui veut aller faire quelques emplettes dispose de 15 minutes de plus, ne doit plus payer et n’a plus de manipulation à effectuer. En revanche, le Statio’minute, comme c’est le cas à l’étranger, a la capacité «de contacter les agents municipaux» afin qu’ils puissent venir verbaliser le contrevenant, confirme la commune.

«J’imagine que l’idée est de fluidifier le passage. Mais je ne suis pas sûre que cela fera venir les clients à Differdange. Ils se sentaient déjà pressés par le temps avant», commente une commerçante. «Leur plainte récurrente est le manque de places pour se garer. Or, pour installer le Statio’minute, la commune a fait passer la surface de trois à deux places», fait remarquer son collègue. Quoi qu’il en soit, la commune a prévu «77 000 euros» pour remplacer ses autres parcmètres à minuterie. «Les autres bornes Statio’minute seront installées ces prochains mois».

«Pas programmées de cette façon»

Ton opinion