A Trèves – Des clients de la BCEE se dénoncent aux impôts

Publié

À TrèvesDes clients de la BCEE se dénoncent aux impôts

LUXEMBOURG/TRÈVES - Le nombre de fraudeurs fiscaux ayant déclaré leurs placements luxembourgeois au Centre des impôts de Trèves reste très élevé.

Le Centre des impôts de Trêves se réjouit de l’augmentation des revenus d'imposition qui fait suite aux autodénonciations.

Le Centre des impôts de Trêves se réjouit de l’augmentation des revenus d'imposition qui fait suite aux autodénonciations.

DPA/jan Woitas

Plus de 2 000 fraudeurs fiscaux se sont dénoncés au Centre des impôts de Trèves, ces six dernières années. Le nombre d'auto-dénonciations pour fraude fiscale reste élevé, malgré un durcissement de la loi depuis le 1er janvier 2015. Cette année, déjà 300 déclarations de placements à l'étranger ont été faites, c'est-à-dire autant qu'en 2015, mais nettement moins qu'en 2014, qui était une année record.

Les déclarations de 2016 concernent notamment des capitaux placés au Luxembourg, à la Spuerkeess par exemple, déclare le Centre des Impôts: «Ceci a certainement été déclenché par l'achat de données de cette banque par l'administration des Finances du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en octobre 2015. Les placeurs avaient peur de se faire pincer par ce moyen, pour éviter une punition ils ont donc préféré se dénoncer».

Les autodénonciations ont permis à l'administration fiscale de récupérer 56,5 millions d'euros depuis 2010.

(jt/L'essentiel)

Ton opinion