France/Grand Est: Des «comportements totalement inadmissibles» sur les autoroutes lorraines

Publié

France/Grand EstDes «comportements totalement inadmissibles» sur les autoroutes lorraines

METZ – La Direction Interdépartementale des Routes Est (DIR Est) lance un appel, mardi, à plus de prudence et au respect des indications sur les autoroutes. Un agent avait été blessé par un routier en Meurthe-et-Moselle.

par
Nicolas Chauty

AFP

Quatre mois de prison avec sursis, des dommages et intérêts et une amende. Voilà la sanction infligée à un chauffeur routier qui avait fauché un agent de la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est) sur l'autoroute A31, en Meurthe-et-Moselle. Le 14 avril 2020, entre Metz et Nancy, le camion roulait sur la bande d'arrêt d'urgence quand un accident est survenu avec cet agent qui était alors à la recherche d'un début d'incendie après un signalement de fumée. Par miracle, l'homme n'avait été que blessé au genou par un éclat de verre, mais le chauffeur a été identifié et jugé en début d'année 2022.

«Un trop grand nombre de conducteurs continuent à négliger volontairement la signalisation de chantier ou les agents et véhicules d'exploitation en intervention», relève la DIR Est mardi, alors que les autoroutes du secteur, et notamment l'axe entre le Luxembourg et le sud de la région Grand Est, sont particulièrement fréquentées en période estivale. «Les agents de la DIR Est sont régulièrement mis en danger par des comportements irresponsables, et sont confrontés à des incivilités récurrentes de la part des usagers de la route», appuient les autorités.

Des véhicules et équipements rendus inutilisables

Le procès mené contre le chauffeur routier doit servir d'exemple. Au-delà du respect de l'intégrité des agents des routes, de nombreux dégâts matériels sont également constatés sur «les véhicules de service ou équipements du réseau routier, rendus inutilisables», à cause de «comportements totalement inadmissibles». Si le responsable ne peut être identifié, leur réparation ou remplacement est à la charge du contribuable.

«Pour toutes ces raisons, la DIR Est informe le public qu’elle poursuivra la lutte contre les comportements irresponsables et initiera, chaque fois que cela lui est possible, une procédure pénale à l’encontre de tout contrevenant», conclut le communiqué.

AFP

Ton opinion

11 commentaires