Au Luxembourg – Des divorcées fêtées comme de futures mariées

Publié

Au LuxembourgDes divorcées fêtées comme de futures mariées

LUXEMBOURG - Célébrer la fin de son mariage? Ce sont les divorce parties, qui prennent doucement au Grand-Duché. Dimanche, Anne-Cécile, 40 ans, faisait la sienne.

Divorce party
Luxembourg

photo : Vincent Lescaut

Divorce party
Luxembourg

photo : Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Ballons roses et dorés, chapeaux à paillettes, initiation au burlesque et apéritif: entourée d’amies, Anne-Cécile, 40 ans, la reine de la fête, dimanche, à l’heure du brunch, n’enterrait pas sa vie de jeune fille, mais célébrait son divorce après dix années de mariage. Les divorce parties, dans la tendance à l’étranger, prennent doucement au Luxembourg. «À côté de nos cours de danse, nous organisons des enterrements de vie de jeunes filles, mais nous avons plus de demandes pour des fêtes de divorce. On s’est donc lancées en 2019», relate Lulu Madeleine, de Burlesque Luxembourg.

«Il y a toujours énormément d’engouement autour de la future mariée. Mais celles qui divorcent par la suite ne sont pas forcément aussi bien entourées, poursuit Lulu Madeleine. On avait donc envie de recréer cette atmosphère de groupe pour rappeler aux fraîchement divorcées qu’elles ne sont pas seules, que ce n’est pas la fin mais au contraire le début».

«Je suis en très bons termes avec mon ex-mari, mais j’avais envie de partager un bon moment d’amusement et de lâcher prise, acquiesce Anne-Cécile. Cela m’a permis de revoir des personnes que je n’avais pas vues depuis un certain temps. Des amies, ma sœur et ses filles sont venues». Si ici, les fêtes proposées sont centrées autour de la danse, dans l’absolu, les divorce parties varient au gré des envies et peuvent inclure cadeaux, gâteaux ou rituels les plus improbables.

burlesqueluxembourg.com

(Séverine Goffin/ L'essentiel)

Ton opinion