Luxembourg – Des échantillons de Covid envoyés à l'OMS

Publié

LuxembourgDes échantillons de Covid envoyés à l'OMS

LUXEMBOURG - Le Laboratoire national de santé a été le premier labo à envoyer des échantillons de SARS-CoV-2 à la biobanque de l'OMS, pour un projet en phase pilote.

En séquençant autant de cas que possible, les chercheurs espèrent identifier le plus rapidement possible les variants inquiétants, donnant ainsi aux autorités sanitaires une alerte précoce.

En séquençant autant de cas que possible, les chercheurs espèrent identifier le plus rapidement possible les variants inquiétants, donnant ainsi aux autorités sanitaires une alerte précoce.

Frank Augstein

Selon le ministère de la Santé, 37 000 échantillons de coronavirus sont stockés dans la LuxMicroBiobank du Laboratoire national de santé (LNS). Le Luxembourg est le premier pays à livrer des échantillons au nouveau centre en Suisse, pour la phase pilote du projet BioHub de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), indique le ministère ce vendredi après-midi. Ainsi, le flux de travail pour la livraison et la réception des échantillons de virus pourra être testé pour introduire une procédure standard pour la nouvelle base de données.

L'installation suisse fait partie du système virtuel BioHub de l'OMS et vise à améliorer l'échange rapide de virus et autres agents pathogènes entre les laboratoires et les partenaires du monde entier. Et ainsi garantir que les dangers sont contrés le plus rapidement possible à l'avenir. Outre le Luxembourg, des pays comme l'Italie, l'Égypte et la Thaïlande fournissent également des échantillons lors de la première phase pilote. Le projet doit ensuite être étendu et transféré à d'autres agents pathogènes et un réseau de laboratoires plus large doit être créé.

«L'initiative BioHub de l'OMS sera une excellente ressource pour le plan d'action mondial de préparation à une pandémie», explique le Dr Tamir Abdelrahman, chef du département de microbiologie du LNS, cité dans le communiqué. «La pandémie actuelle nous a appris l’importance de la coopération internationale et de la préparation mondiale aux maladies infectieuses émergentes. L'initiative BioHub de l'OMS est un outil précieux dans la lutte contre les agents pathogènes dangereux et je suis fière que le LNS ait été le premier à contribuer à cette initiative internationale avec des échantillons de Covid-19» a pour sa part déclaré la ministre LSAP de la Santé, Paulette Lenert.

(mei/L'essentiel)

Ton opinion