A Munich – Des écolos manifestent contre le salon de l'auto

Publié

À MunichDes écolos manifestent contre le salon de l'auto

Des centaines de militants écologistes manifestaient samedi contre la tenue du salon allemand de l'automobile (IAA) à Munich, en Bavière.

Des militants écolos manifestent contre le salon de l'auto de Munich.

Des militants écolos manifestent contre le salon de l'auto de Munich.

AFP/Tobias Schwarz

Ils avaient déjà manifesté vendredi, estimant que le secteur n'en fait pas assez pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. «La crise climatique est déjà là, pas besoin d'IAA», «Laissez-nous sauver la planète»: plusieurs centaines de militants ont débuté, pancartes à la main, une manifestation à 12h sur la Theresienwiese, une immense place de l'ouest de la ville. Après une marche qui doit passer autour de la gare de Munich, les manifestants rejoindront cette place. Ils y seront rejoints par des militants à vélo de la région, vers 15h. Les organisateurs espèrent la venue de plusieurs dizaines de milliers de manifestants à vélo.

Le salon allemand de l'automobile (IAA), grand raout du secteur, se déroule depuis mardi et jusqu'à dimanche dans le salon des congrès de la ville. Il se présente cette année comme une vitrine du grand défi de l'électrification pour la branche et veut donner une tribune à la «mobilité» plutôt qu'à l'auto, avec notamment plus de 70 marques de vélos. Mais ce nouveau concept n'a pas calmé les revendications.

«Moteurs thermiques»

«Malgré son aspect durable, l'IAA reste le salon de l'industrie automobile», estime dans un communiqué #Aussteigen, le collectif associatif à l'origine des manifestations. «Au lieu de développer des modèles commerciaux durables, BMW, Volkswagen, Daimler et compagnie continuent de gagner de l'argent principalement avec des moteurs thermiques», a-t-il ajouté. «Le prochain gouvernement fédéral doit enfin s'attaquer à la protection du climat dans le domaine des transports», appelle le collectif.

Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu depuis mardi, à l'initiative de plusieurs ONG environnementales, comme Greenpeace, à quelques semaines des élections législatives allemandes prévues le 26 septembre prochain. La protection du climat est un thème central de ces élections, qui doivent aboutir à la nomination du successeur de la chancelière Angela Merkel, qui quitte le pouvoir après 16 ans à la tête de l'Allemagne.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion