Amazonie: Des effets personnels des deux disparus découverts

Publié

AmazonieDes effets personnels des deux disparus découverts

Les autorités brésiliennes ont annoncé dimanche avoir retrouvé des objets appartenant aux deux hommes disparus depuis plus d’une semaine dans une zone reculée de la forêt tropicale.

Dom Phillips, 57 ans, collaborateur du journal britannique The Guardian, et Bruno Pereira, 41 ans, expert auprès de l’agence gouvernementale brésilienne pour les affaires indigènes (Funai), ont disparu depuis le 5 juin.

Dom Phillips, 57 ans, collaborateur du journal britannique The Guardian, et Bruno Pereira, 41 ans, expert auprès de l’agence gouvernementale brésilienne pour les affaires indigènes (Funai), ont disparu depuis le 5 juin.

AFP

Les autorités brésiliennes ont trouvé des effets personnels appartenant au journaliste britannique Dom Phillips et à l’indigéniste brésilien Bruno Pereira disparus depuis une semaine dans une zone reculée de l’Amazonie, a annoncé dimanche la police brésilienne.

«Des objets appartenant aux disparus ont été retrouvés: une carte de santé, un pantalon noir, une sandale noire et une paire de bottes appartenant à Bruno Pereira, et une paire de bottes et un sac à dos appartenant à Dom Phillips et contenant des vêtements personnels», a indiqué la police fédérale de l’État d’Amazonas (nord-ouest du Brésil) dans un communiqué. Auparavant, les pompiers de l’Amazonas avaient informé la presse locale de la découverte d’objets personnels pouvant appartenir aux disparus, retrouvés «près de la maison» d’Amarildo Costa de Oliveira, le seul détenu dans l’affaire.

Pas de signe de vie depuis le 5 juin

La police a indiqué dimanche que les équipes de recherche, au septième jour de travail, ont parcouru environ 25 kilomètres et se sont livrés à des «recherches minutieuses à travers la jungle, les routes de la région et la végétation inondée» notamment dans la zone où a été retrouvé un bateau qui appartiendrait au suspect.

Dom Phillips, 57 ans, collaborateur du journal britannique The Guardian, et Bruno Pereira, 41 ans, expert auprès de l’agence gouvernementale brésilienne pour les affaires indigènes (Funai), voyageaient ensemble en bateau à travers la région de la vallée de Javarí, une région reculée à l’extrême ouest de l’Amazonas, réalisant des interviews pour un livre sur la conservation de l’environnement. Ils ont été vus pour la dernière fois le 5 juin, dans la localité de Sao Gabriel, non loin de leur destination, la ville d’Atalaia do Norte.

(AFP)

Ton opinion