Au Bangladesh – Des étrangers impliqués dans un vol de 81 millions

Publié

Au BangladeshDes étrangers impliqués dans un vol de 81 millions

Plus de 20 étrangers sont impliqués dans le détournement, par des hackers, de 81 millions de dollars de la banque centrale du Bangladesh, a annoncé la police lundi.

Les hackers avaient inondé la Fed de New York de dizaines de demandes de virement et cherchaient à détourner 850 millions supplémentaires.

Les hackers avaient inondé la Fed de New York de dizaines de demandes de virement et cherchaient à détourner 850 millions supplémentaires.

Les auteurs de ce casse audacieux sont parvenus, les 4 et 5 février, à détourner vers des comptes aux Philippines grâce à de faux ordres de virement ces millions que la banque centrale bangladaise détenait sur un compte à l'antenne de New York de la Réserve fédérale américaine. «Au moins 20 personnes originaires de différents pays étrangers» ont été impliqués dans ce vol, a dit le policier responsable de l'enquête Shah Alam.

«Nous avons rassemblé les preuves de l'implication de ces personnes dans ce vol», a dit Alam à l'AFP sans fournir plus dé détails. «Nous ne pouvons donner leur identité pour l'instant, cela risquerait de nuire à l'enquête». L'ambassadeur du Bangladesh aux Philippines, John Gomes, a indiqué que ces hackers ne venaient pas de Philippines. Le Bangladesh va demander l'aide d'Interpol pour essayer d'arrêter les suspects, a précisé Alam.

L'embarras du gouvernement

Début avril, les policiers bangladais avaient indiqué avoir découvert dans les ordinateurs pillés de la banque centrale un logiciel malveillant transmettant en temps réel des informations en Égypte. L'affaire suscite depuis l'embarras du gouvernement du Bangladesh et soulève des interrogations sur la sécurité des réserves de changes de plus de 27 milliards de dollars du pays.

Les hackers avaient inondé la Fed de New York de dizaines de demandes de virement et cherchaient à détourner 850 millions supplémentaires, en tentant de profiter d'un possible déficit de communications entre les banques au cours des weekends. Mais le système de sécurité de la banque et des fautes de frappe dans certaines des demandes de virement ont fait partiellement échouer leur projet.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion