Maman sur le tard – Des grossesses plus nombreuses après 50 ans

Publié

Maman sur le tardDes grossesses plus nombreuses après 50 ans

Selon un organisme britannique de la santé, le nombre de grossesses chez les femmes ayant franchi le cap de la cinquantaine ne cesse d'augmenter.

Avoir un enfant tardivement est le choix d'un nombre croissant de femmes britanniques.

Avoir un enfant tardivement est le choix d'un nombre croissant de femmes britanniques.

DR

C'est le Centers for Disease Control and Prevention britannique qui nous l'apprend: le nombre de femmes qui tombent enceintes alors qu'elles sont âgées de plus de 50 ans aurait fortement augmenté (165%) entre les années 2000 et 2013. Sans surprise, c'est le plus souvent grâce à la fécondation in vitro que les femmes, entre 50 et 54 ans, sont de plus en plus nombreuses à concevoir sur le tard.

Si Dame Nature «permet» encore à certaines femmes de concevoir naturellement lorsqu'elles approchent de la cinquantaine, voir qu'elles la dépassent, ces mamans sur le tard ont le plus souvent recours à la fécondation in vitro pour mettre au monde leur bébé.

Une vigilance à renforcer

Reste que, même s'il s'agit d'une décision personnelle, ce choix d'enfanter si tard a de nombreux détracteurs. Une récente étude démontrait en effet que, sur 2 000 citoyens britanniques interrogés, 75% d'entre eux pensent qu'avoir un enfant si tard n'est pas raisonnable.

Au Royaume-Uni, près de 700 bébés sont nés d'une maman âgée de 50 ans et plus en 2013, soit plus de 10 par semaine. Les femmes approchant la cinquantaine doivent être très vigilantes face à une grossesse tardive, qui augmente les risques de développer, entre autre, un diabète gestationnel et un accouchement prématuré.

(L'essentiel/cam)

Ton opinion