Loi travail en France – Des incidents émaillent les manifs de jeunes

Publié

Loi travail en FranceDes incidents émaillent les manifs de jeunes

Plusieurs incidents ont éclaté ce jeudi à Paris et en province lors d'une journée d'action des jeunes contre la réforme du droit du travail.

Malgré des concessions du gouvernement socialiste, qui a remanié son projet face à la levée de boucliers des syndicats et des organisations de jeunesse, les opposants au projet entendent maintenir la pression après une première mobilisation réussie la semaine dernière.

«L'enjeu c'est de massifier la mobilisation côté jeunes (...) avant de rejoindre les salariés le 31 mars», a expliqué William Martinet, président de l'Unef, premier syndicat étudiant, l'une des organisations qui a appelé étudiants et lycéens à se mobiliser jeudi. William Martinet dit attendre au moins autant de jeunes dans les rues que le 9 mars, lorsque 100 000 d'entre eux avaient défilé partout en France aux côtés de 400 000 salariés, selon l'Unef. Les autorités avaient comptabilisé 224 000 personnes au total.

Plusieurs dizaines de gymnases et d'universités étaient bloqués jeudi dans tout le pays et des milliers de jeunes commençaient à descendre dans la rue. Ces premiers cortèges, avant le début de la manifestation officielle prévu pour 12h30, ont parfois dégénéré. À Paris, des établissements bancaires ont notamment subi des dégradations et trois manifestants ont été interpellés. Des incidents ont aussi émaillé les manifestations à Nantes (ouest), Rouen (centre nord) et Marseille (sud-est).

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion