Fait divers au Luxembourg – Des menaces de mort diffusées sur smartphones

Publié

Fait divers au LuxembourgDes menaces de mort diffusées sur smartphones

LUXEMBOURG - L'application «WhatsApp», qui permet de partager des messages vocaux, fait l'objet d'une alerte lancée par la police grand-ducale.

La police luxembourgeoise précise qu'il s'agit «d'une mauvaise plaisanterie, destinée à répandre la peur».

La police luxembourgeoise précise qu'il s'agit «d'une mauvaise plaisanterie, destinée à répandre la peur».

Twitter

«Une nouvelle fois, des menaces de mort ont été reçues par des enfants et des adolescents via l'application de messagerie WhatsApp», écrit la police grand-ducale dans un communiqué ce lundi. Il s'agit d'un message, enregistré avec une voix informatisée et envoyé à un destinataire qui dispose de quelques minutes seulement pour le transférer à 20 de ses contacts. Dans un second enregistrement, le destinataire apprend ce qui est arrivé à ceux qui n'ont pas souhaité relayer le message: ils ont été sauvagement tués. Les proches sont également menacés.

Les conséquences psychologiques chez les jeunes détenteurs de smartphones peuvent être sérieuses. La police luxembourgeoise précise donc qu'il s'agit «d'une mauvaise plaisanterie, destinée à répandre la peur», qu'il n'arrivera rien à ceux qui ne donnent pas suite aux messages. Les autorités invitent également les parents et enseignants à aborder la question de façon pédagogique avec les enfants et adolescents.

(NC/L'essentiel)

Ton opinion