Victimes de Liège – «Des mères et des policières merveilleuses»

Publié

Victimes de Liège«Des mères et des policières merveilleuses»

La police de Liège a rendu un vibrant hommage au jeune homme et aux deux agents tués lors de l'attentat, mardi matin.

Après le choc, le temps du deuil a débuté à Liège. «Il n’y a pas de mots suffisants pour décrire l’émotion qui anime tous nos collègues», écrit la police de Liège, pour rendre hommage aux deux femmes tuées mardi.

Soraya Belkacemi (née en 1973) et Lucile Garcia (née en 1964) sont tombées sous les coups d'un assaillant déterminé qui ne leur a laissé aucune chance. Il a d'abord porté de «multiples coups de couteau» aux deux policières «agressées par l'arrière», avant de s'emparer de leurs armes de service pour les abattre, a raconté devant la presse le procureur de Liège, Philippe Dulieu.

«Un enfant parfait»

Elles étaient «des mères et des policières merveilleuses. Au-delà de Liège, c’est toute une police intégrée qui est meurtrie». Le message posté sur Facebook donne également des nouvelles des quatre autres agents blessés au cours de la neutralisation du tireur. L'un d'entre eux a été suturé et a déjà quitté l'hôpital, les trois autres ont été opérés et sont toujours hospitalisés. Fort heureusement, tous sont hors de danger.

La police en a aussi profité pour rendre hommage à Cyril Vangriecken. Le jeune homme de 22 ans a été assassiné à bout portant sur le siège passager d'une voiture, par Benjamin Herman. Les messages de condoléances se multiplient sur la page Facebook de ce grand amateur de pétanque, qui devait devenir instituteur. «Mon fils était un enfant parfait», a réagi son père, inconsolable, sur le site de La Meuse.

(th/L'essentiel)

Ton opinion