Comité citoyen au Luxembourg: Des mesures pour le climat «socialement acceptables»

Publié

Comité citoyen au LuxembourgDes mesures pour le climat «socialement acceptables»

LUXEMBOURG – Le Klima-Biergerrot a présenté jeudi 56 propositions visant à lutter contre le dérèglement climatique. Extraits.

par
Marion Chevrier
Le rapport final a été remis au Premier ministre ce jeudi.

Le rapport final a été remis au Premier ministre ce jeudi.

SIP

«Des mesures concrètes, efficaces et socialement acceptables»: voilà comment l'un des coordinateurs du Klima-Biergerrot a présenté le catalogue d'une cinquantaine de propositions présentées ce jeudi midi. Près de 1 000 résidents du Grand-Duché ont voulu participer à l'initiative citoyenne, «signe d'un réel engouement pour le débat» mais seulement 60 personnes (et 40 suppléants) ont planché ensemble pendant huit mois pour faire des propositions «ni banales ni farfelues».

Conscients de «ne pas réinventer la roue», les quatorze membres du Klima-Biergerrot venus face à la presse ont énuméré des mesures dans plusieurs domaines d'action.

Agriculture

Il propose d'introduire un indicateur «écologique» sur les produits, et de créer un rayon «faible empreinte environnementale» dans chaque magasin. Il faudrait aussi redéfinir les dates de péremption et inciter chacun à réduire sa consommation de viande.

Énergies

Augmenter la taxe CO2 et redistribuer les recettes en fonction de son exemplarité en matière d’émissions permettrait de valoriser les comportements écologiquement responsables. Il faut en outre viser 100% d’énergies renouvelables en 2040 pour «une meilleure qualité de vie et une indépendance énergétique plus que jamais d’actualité».

Logement

Il faut rénover plutôt que démolir et reconstruire, utiliser des matériaux recyclables, et gérer le foncier constructible «de manière plus ordonnée» tout en soutenant la création de quartiers durables.

Gestion des déchets

Réparer plutôt que jeter: il faut en finir avec l’obsolescence programmée. Pousser plus loin le système de recyclage avec des emballages plus innovants et, par exemple, une systématisation de la consigne.

Mobilité

Il y a en la matière, pléthore de solutions: baisse de la vitesse, gratuité des transports transfrontaliers, repenser la façon de travailler (coworking, télétravail, semaine de quatre jours).

«Nous n'avons plus le temps, nous avons une responsabilité morale et collective». La nature peut se déchaîner (inondations, sécheresse) mais «sachons en faire une alliée». Le rapport final remis au Premier ministre ce jeudi, fera l'objet d'un débat à la chambre, le 25 octobre.

L'intégralité des propositions est consultables ICI

Ton opinion

11 commentaires