En Australie – Des migrants attaquent l'Etat après un naufrage
Publié

En AustralieDes migrants attaquent l'État après un naufrage

Des familles de réfugiés, noyés dans le naufrage d'un bateau près d'un territoire australien en 2010, ont déposé un recours contre Canberra, a annoncé mardi un avocat.

Pour Scott Morrison, ministre australien de l'Immigration, cette plainte se base sur des accusations «honteuses et offensantes».

Pour Scott Morrison, ministre australien de l'Immigration, cette plainte se base sur des accusations «honteuses et offensantes».

AFP

Cinquante migrants avaient péri lorsqu'un bateau de pêche transportant une centaine d'Irakiens, de Kurdes et d'Iraniens s'était fracassé sur des rochers, à l'approche de Christmas Island, dans l'océan Indien. Un avocat, George Newhouse, a saisi la Cour suprême de l’État de Nouvelle-Galles du Sud (sud-est) au nom de huit familles de migrants. «Nous pensons prouver que le Commonwealth (l'Australie) savait, ou aurait dû savoir, qu'il y avait des hommes, des femmes et des enfants vulnérables pris en pleine mer dans une tempête, et que (les autorités) n'ont pas pris les mesures suffisantes pour les secourir», a-t-il expliqué dans un communiqué.

Le ministre de l'Immigration, Scott Morrison, a récusé mardi des accusations «honteuses et offensantes» «C'est comme si quelqu'un qui venait d'être sauvé d'un incendie poursuivait les pompiers en justice», a-t-il argué. Réveillés par les cris des naufragés, des habitants de l'île étaient accourus sur le rivage et avaient jeté des gilets de sauvetage à la mer, en vain. Après huit mois d'enquête, un magistrat, le «coroner» Alastair Hope, a imputé l'entière responsabilité de la tragédie aux passeurs, tout en déplorant le manque de navires de grand gabarit sur Christmas Island.

Ces dernières années, des centaines de migrants ont trouvé la mort en tentant de gagner l'Australie sur des bateaux de fortune, le plus souvent depuis l'Indonésie. Le gouvernement conservateur et l'opposition travailliste sont convenus en 2013 d'une nouvelle politique migratoire: les travaillistes ont obtenu le relèvement des quotas d'accueil de migrants arrivés par la mer, moyennant leur refoulement automatique vers des îles isolées du Pacifique en attendant le traitement de leur dossier.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion