Des milliers de manifestants au Kirchberg
Publié

Des milliers de manifestants au Kirchberg

LUXEMBOURG - Plusieurs milliers de producteurs de lait venus notamment de France, d'Allemagne et de Belgique, manifestaient lundi pour protester contre la chute des prix.

La police a fait état d'"un peu plus de 3 000 manifestants", tandis que les organisateurs, membres de la Fédération européenne des producteurs de lait (European Milk Board, EMB), parlaient de 5 000 protestataires. Ces derniers, venus avec quelque 300 tracteurs, étaient rassemblés sur une esplanade près du lieu de la réunion des ministres de l'Agriculture de l'UE.

Certains producteurs ont essayé de forcer l'un des barrages de police empêchant l'accès aux ministres et y ont mis le feu, selon un porte-parole des forces de l'ordre locales. Toutefois, en début d'après-midi, la situation était "sous contrôle" du point de vue de la police, a ajouté le porte-parole. "Si l'Agriculture ne peut vivre, nul ne vivra", pouvait-on lire sur les affiches des protestataires, dont beaucoup s'en prenaient personnellement à la commissaire européenne à l'Agriculture Mariann Fischer Boel, accusée de rester sourde à la détresse du secteur.

Disparition des quotas prévue en 2015

Les producteurs de lait, confrontés à une chute brutale des prix du fait notamment de la crise économique, manifestent depuis des mois pour obtenir des aides et un relèvement des tarifs, via notamment une limitation de la production dans l'Union européenne. Ils s'étaient déjà rassemblés la semaine dernière à Bruxelles pendant le sommet des dirigeants européens.

La Commission européenne a jusqu'ici annoncé quelques aides très ciblées en faveur du secteur, mais elle refuse de remettre en cause sa politique très décriée dans certains pays en matière de quotas de production de lait. Pour elle, la crise n'est pas liée aux quotas mais à une demande insuffisante. L'UE s'est engagée dans une politique de libéralisation du secteur passant par un relèvement progressif des quotas laitiers, avant leur disparition prévue début 2015.

lessentiel.lu

À partir de midi, le trafic va être fortement perturbé

De 9h à midi, les routes nationales menant à la capitale devraient être saturées. À partir de midi, les véhicules agricoles iront du Glacis vers le Kirchberg. Itinéraire déconseillé en voiture, donc. Puis, c'est le Kirchberg qui devrait être inaccessible, notamment le P&R, fermé toute la journée. Par ailleurs, la police grand-ducale annonce que «le trafic sera fortement perturbé» sur le boulevard de la foire, dans le Limpertsberg, sur les boulevards Adenauer et Pierre-Frieden.

Les perturbations devraient durer jusqu'à 18h.

sur le bd de la Foire

Dans les rues du quartier Limpertsberg menant sur le rond-point Schumann et le champ du Glacis,

Sur le bd Konrad Adenauer,

Dans les rues menant sur le bd Konrad Adenauer et sur le bd Pierre Frieden (quartier Kiem)

Ton opinion