Rappel massif – Des montres de la marque Fitbit brûlaient le poignet
Publié

Rappel massifDes montres de la marque Fitbit brûlaient le poignet

La filiale de Google rappelle son modèle de smartwatch Ionic, susceptible d’occasionner des blessures à ses porteurs.

Le modèle Ionic commercialisé en 2017.

Le modèle Ionic commercialisé en 2017.

REUTERS

Coup dur pour Fitbit. La filiale du groupe Alphabet/Google a annoncé le rappel de sa montre connectée Ionic. Elle a motivé la mesure par des problèmes de surchauffe de la batterie lithium-ion pouvant présenter un risque de brûlure dans «des cas très limités». L’autorité américaine de la protection des consommateurs a fait état de 174 plaintes, dont deux mentionnant des brûlures du poignet au deuxième degré et quatre au troisième degré.

Fitbit avait commercialisé le modèle en 2017 jusqu’en 2020, alors qu’on le retrouve encore sur des boutiques en ligne suisses autour des 240 francs. Environ un million d’exemplaires Ionic auraient été écoulés aux États-Unis et 700’000 à l’international. Le modèle Ionic était la première véritable smartwatch de la marque. Des clients s’étaient déjà plaints de batteries capricieuses, rappelle le site Engadget.

Remboursement

Fitbit a relativisé les cas de brûlure représentant selon ses chiffres «0,01% des unités vendues», tout en disant mettre en place cette procédure «par excès de prudence». Les détenteurs du modèle peuvent espérer se faire rembourser le montant d’achat même s’ils ne l’ont plus utilisé depuis longtemps. Ils peuvent en cas de renvoi de l’appareil obtenir en plus un rabais sur leurs prochains appareils Fitbit, selon le site dédié au rappel de la société. L’affichage au dos de la montre connectée du code FB503 fait cependant foi pour faire valoir ses droits.

Fitbit a été racheté en 2020 par le groupe Alphabet/Google qui espère toujours concurrencer Apple et ses Apple Watch avec notamment des fonctions pour superviser le rythme cardiaque et le sommeil.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires