Des Ouïghours manifestent un an après les émeutes

Publié

Des Ouïghours manifestent un an après les émeutes

Des membres de la communauté ouïghoure ont manifesté, dimanche, à Tokyo, pour le premier anniversaire des émeutes interethniques qui avaient ensanglanté la région du Xinjiang.

Depuis Tokyo, les Ouïghours défient toujours la Chine.

Depuis Tokyo, les Ouïghours défient toujours la Chine.

afp

«Libérez les Ouïghours! Nous voulons une vraie liberté», ont scandé une soixantaine de manifestants réunis dans un parc de la capitale japonaise. Les émeutes avaient fait près de 200 morts et plus de 1 700 blessés selon les autorités chinoises, beaucoup plus selon la dissidence ouïghoure en exil.

Les manifestants brandissaient de grands drapeaux aux couleurs du Turkestan oriental, le nom que les Ouïghours utilisent pour désigner le Xinjiang, intégré à la Chine en 1949. «Nous ne pardonnons pas le massacre des Ouïghours par la Chine», «Stop à l’assimilation ethnique», pouvait-on lire sur des pancartes.

Ilham Mahmut, à la tête d’une association d’exilés ouïghours, affirme que de nombreux Ouïghours sont portés disparus.

Ton opinion