Lancement de microlux – Des petits crédits pour les exclus du système
Publié

Lancement de microluxDes petits crédits pour les exclus du système

LUXEMBOURG - Spécialisée en microfinance, microlux sera inaugurée officiellement ce mercredi. Elle vise les exclus du système bancaire.

Microlux est installée au 39, rue Glesener, dans la capitale, et compte deux salariés, Jérémy Del Rosario (g.) et Samuel Paulus.

Microlux est installée au 39, rue Glesener, dans la capitale, et compte deux salariés, Jérémy Del Rosario (g.) et Samuel Paulus.

Editpress

Malgré un système bancaire plus que développé au Luxembourg, il reste des personnes qui ne peuvent pas avoir accès à des financements traditionnels, faute de garanties suffisantes. Active depuis fin 2016, microlux apporte des solutions avec la microfinance. La banque BGL BNP Paribas en est actionnaire à 80%, les 20% restants se partageant entre l’ADA (Appui au développement autonome) et l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique). Le Fonds européen d’investissement de la BEI vient garantir les défaillances.

Microlux s’adresse à des porteurs de projets ayant besoin d’une petite somme pour lancer leur activité. Elle accorde des prêts d’un maximum de 25 000 euros, pour un taux d’intérêt de 8%. «Les bénéficiaires sont des demandeurs d’emploi, des jeunes, des réfugiés...», liste Rémy Jacob, président de microlux. Onze projets sont déjà sur les rails. Parmi ceux-ci, deux femmes originaires du Cap-Vert qui ouvrent leur boutique de tissus africains et de cosmétiques, à Esch-sur-Alzette. Ou encore un réfugié syrien faisant de la réparation d’ordinateurs et de GSM à Ettelbruck.

«Pour ce qui est des critères, on regarde d’abord le projet, mais surtout la personne, son dynamisme, son rapport à l’argent. On fonctionne à la confiance».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion