Tuerie de Chevaline – Des photos montrent une famille détendue
Publié

Tuerie de ChevalineDes photos montrent une famille détendue

La théorie de personnes traquées qui fuit en France a du plomb dans l'aile, dans le quadruple meurtre de Chevaline. Des clichés pris quelques minutes avant le drame révèlent des victimes insouciantes.

Dans le but de trouver de nouveaux témoins du quadruple meurtre de Chevaline, les gendarmes ont montré aux villageois des photos prises par la famille Al-Hilli, révèle Le Dauphiné libéré. Retrouvés dans le véhicule des victimes, les clichés ont été réalisés peu avant le drame. On y voit des gens détendus, insouciants, en vacances, ce qui laisse penser que les Al-Hilli ne prévoyaient pas un tel drame. La théorie d’un homme menacé et traqué jusqu’en France a du plomb dans l’aile, selon le quotidien français.

«Toutes les hypothèses sont encore ouvertes.» Un mois jour pour jour après le quadruple meurtre de Chevaline, Eric Maillaud confie au Dauphiné libéré que les enquêteurs ne tiennent «aucune piste évidente et ne savent pas ce qu'ils cherchent». Le procureur d'Annecy explique qu'ils ne disposent «d'aucun indice flagrant, d'aucune hypothèse préférentielle, d'aucun suspect». Même la piste des services secrets n'a pas été abandonnée.

Eric Maillaud dit par ailleurs sa conviction que la tuerie n'a pas été perpétrée par un vrai professionnel: trop de balles ont été tirées et la cadette de la famille a eu la vie sauve. Enfin, il affirme que les deux fillettes du couple abattu sont en Angleterre, sous étroite protection. Elles n'auraient pas été en mesure de communiquer d'informations essentielles aux enquêteurs.

(L'essentiel Online/cbx)

Ton opinion