«Bettel sera pendu» – Des poursuites après les chants haineux?
Publié

«Bettel sera pendu»Des poursuites après les chants haineux?

LUXEMBOURG - Le Premier ministre va en justice pour une chanson entonnée par les manifestants anti-restrictions sanitaires, samedi dernier, qui évoquait sa «pendaison».

Le Premier ministre fait part de son indignation et pourrait porter plainte après des chants haineux.

Le Premier ministre fait part de son indignation et pourrait porter plainte après des chants haineux.

L'essentiel/Vincent Lescaut

«Bettel sera pendu sur le nouveau pont rouge, car il est complètement fou». C'est la chanson outrancière lancée samedi dernier en marge des dernières manifestations contre les mesures sanitaires. La vidéo du chant avait été postée sur Twitter et montrait des manifestants, assis devant la Philharmonie, chanter en luxembourgeois sur le thème de la pendaison du Premier ministre. Un chant entendu à plusieurs reprises, samedi.

Des paroles outrancières et haineuses qui restent en travers de la gorge du chef du gouvernement. Xavier Bettel, indigné, a indiqué sur les ondes de 100.7 que son équipe a dénoncé les faits au parquet qui devra décider d'éventuelles poursuites judiciaires. Contacté par L'essentiel, un porte-parole de la justice indique que la dénonciation n'était pas encore arrivée, mercredi, au parquet.

Le Premier ministre et la ministre de la Justice, Sam Tanson, avaient déjà porté plainte contre un des leaders du mouvement contre les mesures sanitaires, après un tweet dans lequel ce dernier affirmait que la «mort par pendaison aurait été la sanction des juges militaires américains à Nuremberg, en 1947, pour Bettel et Tanson». Divers incidents autour des logements privés de certains membres du gouvernement ont émaillé les contestations, notamment en décembre.

(jw/L'essentiel)

Ton opinion