Drame à La Réunion – Des requins pêchés, pas de traces de l'ado

Publié

Drame à La RéunionDes requins pêchés, pas de traces de l'ado

La chasse aux squales continue sur l'île, après la mort d'une ado de 15 ans, dévorée lundi dernier. Trois de ces prédateurs auraient été pêchés mercredi mais aucun ne contenait de restes humains.

Un requin de plus de trois mètres a été capturé et tué mercredi soir dans la baie de Saint-Paul, sur la côte ouest de l'île de la Réunion, à proximité du lieu de l'attaque qui a coûté la vie à une adolescente de 15 ans, lundi, a annoncé la préfecture.

Le squale est une «femelle requin bouledogue de plus de 3 mètres», qui a été pêchée «à proximité du lieu où a eu lieu l'attaque du 15 juillet», indique la préfecture dans un communiqué. Le requin doit désormais être autopsié par un médecin légiste pour savoir s'il est bien celui qui a tué l'adolescente, dont les obsèques doivent se dérouler aujourd'hui à Saint-Denis.

Pas de restes humains découverts

Selon un quotidien local, trois requins auraient été pêchés depuis l'attaque de lundi. Deux requins-bouledogues et un requin-tigre ont été tirés de zones proches du lieu de l'attaque. Selon les premiers résultats des autopsies, aucun des trois animaux prélevés ne contiendraient de restes humains.

Le préfet rappelle qu'à la suite de cette attaque un arrêté avait été pris «autorisant la pêche du requin suspecté d'en être responsable», conformément à un protocole mis en place le 13 mai dernier, après l'attaque fatale à un surfeur en voyage de noces sur l'île, le 8 mai. Ce protocole, arrêté par le Comité opérationnel de réduction du risque requin, prévoit des opérations localisées de pêche au requin pendant plusieurs jours dans la zone où s'est produite l'attaque.

(L'essentiel Online/cga/AFP)

Ton opinion