Concert au Luxembourg – Des retrouvailles explosives avec Sum 41

Publié

Concert au LuxembourgDes retrouvailles explosives avec Sum 41

ESCH-BELVAL - Le groupe canadien faisait étape à la Rockhal, jeudi, à l’occasion de sa tournée mondiale. Et a célébré ce retour en beauté.

«Il nous a fallu presque six ans, mais aujourd'hui nous avons un nouvel album et c'est tellement bon d'être ici, avec vous!». Infiniment reconnaissant envers la fidélité de ses fans, le chanteur Deryck Whibley ne cachait pas sa joie d'être sur scène, jeudi. Lui qui a traversé une période difficile et lutté contre ses addictions. Sum 41 a vingt ans, et une partie du public était adolescent au moment de l'explosion du groupe canadien, au début des années 2000.

C'est après une longue intro, et par une entrée en scène théâtrale que Sum 41 ouvrait le bal avec «A Murder of Crows» et «Fake My Own Death», extraits du nouvel album «13 Voices». Riffs punk survoltés, rythmiques turbo et refrains mélodiques, à l'image du dernier single «War», la formule des Canadiens n'a pas bougé mais fait toujours son effet chez les fans.

Des anciens hits

D'autant que le leader du groupe impulsait même des cercles dans la foule, à la manière des festivals metal. Sum 41 enchainait les titres sans répit, reprenait le «We Will Rock You» de Queen et n'oubliait pas de dégainer ses anciens hits, «Underclass Hero», «Motivation», «Still Waiting» ou encore «In Too Deep», en fin de set.

Bizzy D, surnom de Whibley, haranguait sans cesse ses fans, et s'invitait même au milieu du public sur une mini-scène le temps d'un morceau, «With Me». La communion était belle, et les retrouvailles explosives.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Ton opinion