Réforme – Des secours en moins de dix minutes

Publié

RéformeDes secours en moins de dix minutes

LUXEMBOURG - La
réforme des services
de secours est débattue par les députés, mardi après-midi.

Les victimes prises en charge dans les dix minutes au grand maximum, c'est un défi de la réforme des services de secours.

Les victimes prises en charge dans les dix minutes au grand maximum, c'est un défi de la réforme des services de secours.

Que, partout dans le pays, les victimes soient prises en charge dans un délai maximal de dix minutes, c'est un des défis majeurs de la réforme des services de secours. «Les différents partis à la Chambre des députés sont d'avis qu'il faut cette réforme», note le ministre de l'Intérieur, Jean-Marie Halsdorf, qui, en amont de la séance publique de mardi après-midi, en a discuté avec eux. «C'est très proactif!».

Dans la pratique, beaucoup reste à définir. Quel sera le statut des volontaires, leur indemnisation? Qui hébergera quoi, sachant que les missions de la Protection civile et des pompiers doivent fusionner? Ce qui fait dire au ministre qu'il «ne connaît pas encore le potentiel conflictuel de cette réforme. De notre part, le but n'est pas d'aller contre les acteurs sur le terrain mais de trouver avec eux la meilleure solution».

Le CEPS/Instead dresse une carte du terrain qui servira de base de travail. Elle doit être prête pour fin 2010. «De manière à finaliser un projet de loi en 2012. Mais je veux faire avancer les choses plus rapidement», commente finalement Jean-Marie Hasldorf.

Séverine Goffin

Ton opinion