Censure d'Etat – Des services d'Apple bloqués par la Chine

Publié

Censure d'ÉtatDes services d'Apple bloqués par la Chine

Apple a confirmé que iTunes Movies et iBooks sont désormais inaccessibles en Chine, la presse étrangère évoquant une mesure ordonnée par les autorités chinoises.

Apple a régulièrement affaire à la censure chinoise.

Apple a régulièrement affaire à la censure chinoise.

DPA

«Nous espérons remettre livres et films à nouveau à disposition de nos clients en Chine le plus vite possible», a déclaré une porte-parole d'Apple dans un communiqué. Les services iTunes Movies et iBooks, lancés dans le pays il y a moins de sept mois, ont été désactivés la semaine dernière sur demande de l'Administration d'État de la presse, de la publication, de la radio, du cinéma et de la télévision (SAPPRFT), selon le New York Times, qui cite des sources anonymes.

Apple n'a donné aucune explication justifiant la fermeture d'iTunes Movies et d'iBooks. Pékin contrôle l'audiovisuel, la presse et les médias en ligne d'une main de fer, tout en restreignant l'accès à certains sites internet étrangers (Google, Facebook, Twitter, etc.) grâce à un vaste système de blocage surnommé la «Grande muraille électronique». Les contenus jugés politiquement sensibles, violents ou moralement malsains (comme la pornographie) sont régulièrement effacés ou bloqués. La Chine est un marché crucial pour Apple, où ses produits sont extrêmement populaires, mais la marque à la pomme y a aussi été la cible des diatribes de médias d'État sur son service après-vente et ses tarifs.

En 2014, une enquête de la télévision centrale CCTV avait par ailleurs accusé les iPhones de représenter une menace pour la sécurité nationale, en raison des possibilités de géolocalisation de leurs utilisateurs. iTunes Movies et iBooks sont en concurrence directe avec des services similaires d'entreprises chinoises, a déclaré le New York Times, suggérant que la dernière mesure des autorités viserait à soutenir les compagnies locales. La région chinoise (Chine continentale, Macao, Hong Kong et Taïwan) représente aujourd'hui le deuxième plus gros marché d'Apple après les États-Unis.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion