Des t-shirts portant des inscriptions antisémites découverts à Paris

Publié

Des t-shirts portant des inscriptions antisémites découverts à Paris

Une boutique d'un quartier de Belleville aurait mis en vente des débardeurs imprimés avec des écritures visant les juifs d'un ghetto de Pologne.

Les débardeurs reproduisent des panneaux d'interdiction visant les juifs du ghetto de Lodz, en Pologne, où 200 000 juifs étaient retenus. (dr)

Les débardeurs reproduisent des panneaux d'interdiction visant les juifs du ghetto de Lodz, en Pologne, où 200 000 juifs étaient retenus. (dr)

La mode peut parfois se révéler d’un goût très douteux. Cette fois ce sont des débardeurs qui alimentent la polémique.

En laine, gris ou vert bouteille, ces vêtements découverts dans une boutique de vêtements du quartier chinois de Belleville, portent les inscriptions en allemand «Juden Eintritt in die Parkanlagen verboten» et en polonais, signifiant "Entrée du parc interdite aux juifs". Une inscription qui reproduit les panneaux d'interdiction visant les juifs du ghetto de Lodz en Pologne, en 1940.

L'une des jeunes vendeuses du magasin où ont été découverts les débardeurs a assuré qu'elle ne connaissait pas la signification des inscriptions sur ces vêtements.

Une enquête a été ouverte

Ces débardeurs étaient vendus avec un tee-shirt au prix de 18 euros. Une étiquette de la marque «Introfancy IF» avec la mention «Nought restrict» constitue le seul indice pour retrouver la provenance des vêtements. L'origine du pays de fabrication n'est cependant pas précisée sur l'étiquette.

Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme a annoncé qu'il avait déposé une plainte auprès de la police et le Parquet a immédiatement ouvert une enquête préliminaire.

Haïm Musicant, directeur général du Conseil représentatif des institutions juives de France a jugé l'affaire «lamentable», espérant voir l'enquête aboutir rapidement.

Selon M. Ghozlan, l'apparition de ces vêtements «est d'autant plus troublante qu'elle se produit dans le 19ème arrondissement où se situe le Parc des Buttes-Chaumont dont les juifs se plaignent fréquemment d'être les victimes de bandes de délinquants antisémites».

lessentiel.lu avec l'AFP

Ton opinion