Portugal/Luxembourg – Des tests manuscrits refusés pour un voyage

Publié

Portugal/LuxembourgDes tests manuscrits refusés pour un voyage

LUXEMBOURG/LISBONNE – Des voyageurs se sont vu refuser l’accès au vol entre le Portugal et le Luxembourg, à cause d’un test écrit à la main.

Tout était prêt pour le voyage entre Lisbonne et Luxembourg, y compris le test Covid négatif indispensable. Mais plusieurs passagers se sont vu refuser l’accès à l’avion, samedi à 13h30, au motif que le document attestant du résultat du test était rempli à la main. «J’ai fait mon test en temps voulu dans une pharmacie de Lisbonne, il s’agissait d’un document type rempli à la main et tamponné par la pharmacie», explique Sophie*, qui habite au Portugal et rentre de temps en temps dans sa famille en France, non loin de la frontière.

La même mésaventure est arrivée à Thomas, résident de Dahlem, sur la commune de Garnich, qui a fait un test dans une pharmacie en Algarve. «Ce qui est incroyable est que mon test a été accepté pour le vol Faro-Lisbonne, mais pas pour le deuxième vers Luxembourg». Il déplore «un préjudice financier et moral». «J’ai perdu une journée, 98 euros pour un nouveau test, 100 euros pour un nouveau vol dimanche et 100 euros d’hôtel à Lisbonne!».

Des certificats théoriquement valables

Tous deux ne connaissaient pas la règle du test manuscrit interdit. «J’ai explicitement demandé à la pharmacienne si c’était accepté pour voyager», soupire Sophie. Les conditions de voyage vers le Luxembourg stipulent que le passager doit se munir «du résultat négatif (sur papier électronique) d’un test de moins de 72 heures». La compagnie TAP n’était pas joignable pour évoquer l'affaire.

De son côté, le ministère de la Santé, contacté par L'essentiel, explique ne pas être au courant d'un tel refus d'embarquement. Il précise que les règles sur les tests n'ont pas changé: «Il faut qu’ils soient émis par un professionnel de la santé (pharmacien, médecin, etc.), tel que défini par la loi». Il précise même que «les certificats peuvent être écrits à la main», ce qui aurait dû permettre aux voyageurs de rallier le Luxembourg.

* Le prénom a été modifié

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion