Mobilité au Luxembourg – Des tests psychologiques pour les chauffeurs

Publié

Mobilité au LuxembourgDes tests psychologiques pour les chauffeurs

LUXEMBOURG – Les examens psychologiques ne concernent actuellement qu’une partie des conducteurs de bus et trains. Mais la situation devrait changer, selon le gouvernement.

Actuellement, tous les chauffeurs ne sont pas logés à la même enseigne.

Actuellement, tous les chauffeurs ne sont pas logés à la même enseigne.

Editpress/Upload

Les chauffeurs de bus et de trains devront prochainement passer un test psychologique avant de prendre leurs fonctions. C’est ce qu’ont indiqué ce lundi le ministre de l’Intérieur Dan Kersch (LSAP) et son collègue des Infrastructures François Bausch (Déi Gréng) dans une réponse parlementaire adressée à Roger Negri (LSAP).

Les transports publics constituent «un domaine sensible (…) dans la mesure où ils ont trait à la sécurité publique», justifient les membres du gouvernement. Les chauffeurs de bus doivent avoir «des qualités psychologiques garantissant tant une conduite sécuritaire des autobus qu’une bonne gestion d’éventuelles situations conflictuelles». «Il a été décidé de soumettre dorénavant tout candidat à un test psychologique dans le cadre de la procédure d’engagement». Aucune date n'a été précisée.

Tous les chauffeurs ne sont pas logés à la même enseigne

Actuellement, du côté des CFL, «en principe, tous les candidats sélectionnés dans une première étape pour un engagement sont soumis, avant toute décision définitive, à un test psychologique», expliquent Dan Kersch et François Bausch. Pour les chauffeurs de bus, les situations sont plus variables. Aucun examen psychologique n’est exigé tant pour les fonctionnaires que pour les employés d’entreprises privés, tous soumis à un simple examen médical.

Mais la Ville de Luxembourg et le syndicat de communes TICE exigent que les candidats se soumettent à des tests psychologiques. Ils en ont le droit, un jugement du tribunal administratif ayant statué en ce sens, expliquent les ministres.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion