France/Grand Est – Des voitures-radars en Moselle dès le 19 janvier
Publié

France/Grand EstDes voitures-radars en Moselle dès le 19 janvier

METZ - La préfecture de Moselle confirme, ce mercredi, le «déploiement des voitures-radars», avec des prestataires privés, dans quelques jours.

Des entreprises privées prestataires procéderont aux contrôles, ce qui va «libérer du temps aux forces de l’ordre pour effectuer d’autres types de contrôles sur les routes».

Des entreprises privées prestataires procéderont aux contrôles, ce qui va «libérer du temps aux forces de l’ordre pour effectuer d’autres types de contrôles sur les routes».

AFP

Même si le nombre d'accidents mortels a baissé en 2021 sur les routes de Moselle, la préfecture du département français, frontalier du Luxembourg, rappelle que la vitesse «est en cause dans un accident mortel sur trois». Ainsi, dans un communiqué, les autorités confirment ce mercredi le «déploiement des voitures-radars» à partir du 19 janvier. Des entreprises privées prestataires procéderont aux contrôles, ce qui va «libérer du temps aux forces de l’ordre pour effectuer d’autres types de contrôles sur les routes».

Tous ces contrôles resteront fixés par les services de l'État. «Lorsque la voiture-radar circule, son conducteur ignore les infractions relevées», précise encore la préfecture de Moselle, rappelant que «l’entreprise titulaire du marché ne peut ni accéder aux clichés de verbalisation, ni connaître le nombre d’infractions constatées par le biais des véhicules dont elle a la charge».

Les données relevées par les voitures-radars seront envoyées de façon cryptée aux officiers de police judiciaire en
charge de la verbalisation, qui sont les mêmes que pour les radars fixes et les voitures-radars conduites par des forces de l’ordre. Pour être complet, notez que des marges de tolérance supérieures aux radars fixes (5 km/h pour des vitesses inférieures à 100km/h et 5% pour des vitesses supérieures à 100km/h) seront retenues pour ces contrôles de vitesse: en l'occurrence 10 km/h en plus que la vitesse autorisée, ou 10% au-delà de 100 km/h.

(nc/L'essentiel)

Ton opinion