Covid-19 – Des voix s'élèvent pour le vaccin obligatoire
Publié

Covid-19Des voix s'élèvent pour le vaccin obligatoire

LUXEMBOURG - Une lettre ouverte du Dr. Rauchs, médecin-psychiatre, avance la nécessité de rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire. De quoi stopper la contestation?

Fin novembre, les soignants ont observé une minute de silence pour promouvoir la vaccination.

Fin novembre, les soignants ont observé une minute de silence pour promouvoir la vaccination.

Faut-il rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire au Luxembourg? Depuis le lancement de la campagne vaccinale, le gouvernement a, semble-t-il, évolué sur la question, écartant l'idée au départ avant «de ne rien exclure» selon les mots prononcés par le Premier ministre, Xavier Bettel, à l'occasion de la dernière conférence de presse sur le sujet.

Le contexte sanitaire n'est plus le même que l'année passée et le Luxembourg peine encore à atteindre les taux de vaccination des pays latins, avec seulement 66% de personnes complètement vaccinées, à la fin du mois de novembre, contre 87% au Portugal par exemple. Inquiète du climat d'opposition qui règne au sein de la société, des manifestations de plus en plus agressives contre les mesures sanitaires, une partie de la société civile milite pour que les autorités rendent la vaccination obligatoire. Paradoxalement, cela pourrait sonner la fin de la révolte, estime-t-elle.

«Reprendre la main face à la crise»

«Vous signifiez aux non-vaccinés qu’ils ne sont pas (encore) obligés de se faire vacciner, mais qu’ils sont en quelque sorte des pestiférés qui n’ont plus droit à aucune vie sociale ou aux loisirs [...] La plupart des non-vaccinés, en leur for intérieur, se sentiront soulagés, parfois inconsciemment, et vous sauront gré de prendre à leur place la décision de se faire vacciner», estime ainsi le Dr. Paul Rauchs, médecin psychiatre, dans une lettre ouverte titrée «Obligez-nous» et diffusée la semaine passée.

De cette manière, les autorités pourraient «reprendre la main face à la crise» et trancher dans le vif. Le psychanalyste illustre son propos en rappelant l'opposition à l'interdiction du tabac dans les lieux publics et la limitation de la vitesse sur les routes. «Les protestations sont retombées comme un feu de paille, faisant place à un large consensus».

Si l'opposition semble plus vigoureuse et plus large dans le cas du vaccin contre le Covid-19, le Dr. Rauchs croit à une issue similaire. Il n'est pas le seul. Son texte a notamment été partagé par Jean-Paul Olinger, directeur de l'Union luxembourgeoise des entreprises. Des médecins luxembourgeois se sont dits «pour» l'obligation vaccinale. Le Dr. Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, avait également confirmé à L'essentiel que le sujet arriverait, à un moment où à un autre, sur la table.

La lettre avance d'autres arguments. Sanitaires tout d'abord puisque la vaccination «met à l’abri presque toujours d’une évolution grave, voire fatale de la maladie», mais également politiques et historiques: «En France, pas moins de onze vaccins sont obligatoires [...] La variole, par exemple, a disparu après plus d’un siècle de vaccination». Et le psychiatre de conclure avec une justification philosophique: «La liberté absolue n’existe pas: la liberté individuelle est tributaire de la chimie de notre cerveau, et la liberté sociale s’arrête là où commence celle de l’autre».


(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion