Automobile – Détaché de Seat, Cupra se taille la part de la Leon

Publié

AutomobileDétaché de Seat, Cupra se taille la part de la Leon

La petite sœur turbulente de Seat assume pleinement sa nouvelle indépendance et ne cache pas ses fortes ambitions, sous le sceau de la sportivité et de l'électrification.

Avec cette première Leon frappée du seul blason Cupra, la marque poursuit son émancipation.

Avec cette première Leon frappée du seul blason Cupra, la marque poursuit son émancipation.

Devenue une marque à part entière il y a deux ans, détachée de Seat, Cupra affirme ses ambitions. «Il y avait des doutes pour établir une nouvelle marque à un moment où l'industrie se consolidait. 40 000 véhicules ont été vendus en deux ans, dont 25 000 en 2019», expose Waine Griffiths, vice-président exécutif des ventes et du marketing chez Seat et PDG de Cupra. C'est dans son nouveau siège, le «Garage» Cupra à Martorell (lire encadré), à une quarantaine de kilomètres de Barcelone là où Seat a son usine, que la marque a présenté celle sur qui elle compte continuer à s'émanciper, sous le sceau de la sportivité et de l'électrification: la Leon. C'est la première version de la compacte sous le blason Cupra (voir encadré).

Après être parvenu à doubler les volumes en deux ans d'émancipation, la marque du groupe Volkswagen compte accélérer la cadence. Elle vise le milliard d'euros de chiffre d'affaires à court terme, soit 10 % des ventes de Seat. «En peu de temps, Cupra est devenue l'unité la plus rentable. Elle nous permet de toucher de nouveaux clients », affirme Carsten Isensee, président de Seat.

L'Ateca, premier modèle au seul blason Cupra étant déjà bien installée, les nouvelles créations devront permettre de transformer les ambitions en réalité. Outre la Leon, de nouveaux modèles sont attendus: la version commerciale du crossover hybride Formentor a été présentée en version de série au salon (virtuel) de Genève. Le SUV électrique Tavascan devrait aussi arriver en 2021. Le tout s'accompagne de partenariats marketing, pour asseoir la notoriété de la marque. Cupra s'est ainsi associée avec Marset pour développer une lampe design, portable et rechargeable sans fil, a sorti sa ligne de lunettes de soleil avec L.G.R ou encore des chaussures. Elle fait aussi une incursion dans le sport, avec le paddle, le deuxième sport le plus joué en Espagne et a noué un partenariat avec le FC Barcelone, prestigieux club de foot. Enfin, pour sceller son image de marque sportive et innovante, Cupra prendra également part au championnat pour les voitures de tourisme à moteur électrique, l'ETCR, qui doit être lancé en 2021.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Dotée d'une version hybride

Attendue d'ici la fin d'année, cette première Cupra Leon se distingue avec des touches cuivrées, des boucliers avant et arrière gonflés, ou des sorties d'échappement proéminentes venant renforcer l'esprit sportif. Sous le capot, on trouvera le 4 cylindres 2.0 TSI de 245 et 300 chevaux, à traction, avec une boîte automatique DSG à double embrayage. La version break amène 310 chevaux et quatre roues motrices. On note l'arrivée d'un groupe motopropulseur hybride de 245 chevaux et 400 Nm: le bloc quatre cylindres 1,5 de 150 chevaux est associé à une batterie lithium-ion de 13 kWh. Le tout permet de rouler en mode 100 % électrique pendant 60 km.

Un nouveau siège

Cupra vole encore plus de ses propres ailes depuis son installation dans son siège, le «Garage», dont le style rappelle le paddock d'un circuit. Sur deux étages et 2 400 m2, il accueille le centre opérationnel et les services ventes, marketing, achats et financement des marques, pour 200 employés au total. Ce nouveau QG, sur une surface de 10 500 mètres carrés, dispose d'un patio et d'une terrasse destinés à accueillir les présentations des futurs modèles. 5,3 millions d'euros y ont été investis.

Ton opinion