Russie – Deux ans de camp pour les Pussy Riots

Publié

RussieDeux ans de camp pour les Pussy Riots

Les trois jeunes femmes membres du groupe de punk russe ont été reconnues «coupables de hooliganisme», et condamnées à deux ans de camp a déclaré vendredi la présidente du tribunal à Moscou.

Les Pussy Riot. (AFP)

Les Pussy Riot. (AFP)

Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24 ans, qui avaient chanté en février une «prière punk» dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine» du pouvoir ont «violé l'ordre public» et «offensé les sentiments des croyants», sans exprimer de repentir, a déclaré la juge Marina Syrova.

«C'est une honte! C'est une injustice!», ont crié plusieurs personnes dans la salle du tribunal à l'annonce du jugement, inférieur d'un an à ce qu'avait requis le procureur.

«Souffrances morales»

Nadejda Tolokonnikova a souri en entendant sa condamnation. La lecture du jugement a duré près de trois heures, la juge reprenant en grande partie les arguments avancés le 7 août dernier par la procureur qui avait alors requis trois ans de camp contre les Pussy Riot.

La juge Marina Syrova a mis l'accent sur le caractère «sacrilège» de l'intervention des Pussy Riot et leur «haine de la religion», citant largement les déclarations d'employés et membres de la sécurité de la cathédrale qui ont porté plainte pour les «souffrances morales» occasionnées par la «prière punk» des jeunes femmes.
Les avocats des Pussy Riot avaient demandé leur acquittement. La peine maximum pour «hooliganisme» est de sept ans de camp.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion