Arabie saoudite – Deux millions de pèlerins lapident Satan
Publié

Arabie saouditeDeux millions de pèlerins lapident Satan

Plusieurs millions de musulmans ont commencé samedi à Mina, près de La Mecque, le rituel de lapidation d'une stèle symbolisant Satan, au premier jour de l'Aïd al-Adha, la fête musulmane.

Selon la tradition musulmane, la lapidation symbolise la résistance à Satan.

Selon la tradition musulmane, la lapidation symbolise la résistance à Satan.

AFP

Les fidèles ont passé la nuit dans la vallée proche de Mouzdalifa après avoir prié la veille sur le Mont Arafat, le moment fort du pèlerinage. Les hommes vêtus de blanc et les femmes portant des habits couvrant entièrement le corps se succédaient pour s'adonner à ce rituel qui consiste à jeter sept pierres le premier jour sur la grande stèle, et 21 pierres le lendemain ou le surlendemain sur les trois stèles, la grande, la moyenne et la petite. Le début de ce rituel coïncide avec la première journée de l'Aïd al-Adha, ou la fête du Sacrifice, célébrée par les musulmans à travers le monde.

La lapidation symbolise, selon la tradition musulmane, la résistance à Satan qui est apparu en trois endroits différents au patriarche Abraham pour le dissuader de sacrifier, comme le lui ordonnait Dieu, son fils Ismaël. Alors qu'il s'apprêtait à sacrifier son fils, Abraham a reçu un mouton qu'il a égorgé à la place. Pour se rappeler de ce geste, les pèlerins immolent une bête, souvent un mouton dont la viande est offerte aux nécessiteux, une tradition observée parmi les 1,5 milliard de musulmans dans le monde.

Cependant, les pèlerins ne s'adonnent plus eux-mêmes au rituel du sacrifice. Ils paient aujourd'hui des agences spécialisées qui distribuent la viande aux musulmans dans différents pays. Au total, le nombre des pèlerins cette année s'est élevé à un peu plus de deux millions de fidèles, dont près des deux tiers de l'étranger et le reste du royaume saoudien, selon le service des statistiques. Ces chiffres sont similaires au dernier hajj.

(L'essentiel/ats)

Ton opinion