Concert – Devendra pareil à lui-même, la longue tignasse en moins

Publié

ConcertDevendra pareil à lui-même, la longue tignasse en moins

LUXEMBOURG - Marcel rouge, cheveux courts et barbe de trois jours. Voilà à quoi ressemble Devendra Banhart en 2010.

Bien qu'ayant perdu ses longs cheveux et sa barbe de sage indoux, Devendra Banhart a tout de même subjugé l'Atelier jeudi soir.

Bien qu'ayant perdu ses longs cheveux et sa barbe de sage indoux, Devendra Banhart a tout de même subjugé l'Atelier jeudi soir.

L'essentiel

Est-il toujours aussi craquant qu'avant? Entre les demoiselles tassées au premier rang, les avis divergent. Cela ne les empêche nullement de fredonner ses morceaux tout en se rinçant l'œil. Devendra est venu à l'Atelier jeudi soir, présenter son dernier projet, "What Will We Be", un disque dénué d'artifices et axé sur la performance vocale.

Une des raisons d'ailleurs pour laquelle la moitié des chansons sont exécutées seul à la guitare sèche, pendant que le groupe admire le maître à l'œuvre. Montée en puissance progressive pour un concert qui, au début, reste cantonné au style folk, mais qui se transforme en furie mathrock à faire exploser les tympans.

Au milieu de ce tourbillon, Devendra, sourire mesquin aux lèvres, trône. Mélomanes férus et groupies sont tombés sans bien s'en rendre compte sous l'étrange charme chamanique du musicien en tongs.

Kalonji Tshinza

Ton opinion