Dexia a placé ses billes en Europe de l'est
Publié

Dexia a placé ses billes en Europe de l'est

La banque a contracté des prêts à hauteur de 13 milliards d'euros. Problème: les systèmes financiers des destinations choisies pour contracter ces prêts sont considérés comme risqués.

La banque de Pierre Mariani doit maintenant assumer sa prise de risque. (afp)

La banque de Pierre Mariani doit maintenant assumer sa prise de risque. (afp)

Le PDG de Dexia, Pierre Mariani, a précisé pour faire avaler la pilule qu'il s'agissait "souvent de dette souveraine", soit des financements de collectivités locales pour l'essentiel. Des placements a priori sûrs. Il a ajouté qu'un processus de conversion en monnaie locale des prêts qui avaient été émis dans une devise étrangère (le plus souvent en euros ou en francs suisses) avait été mené en janvier, notamment en Hongrie.

Plusieurs pays d'Europe centrale et de l'est, notamment la Hongrie, la Roumanie, l'Ukraine et la Lettonie, possèdent des systèmes financiers fragilisés par la crise. Dans ces pays, un nombre important de prêts sont libellés en devise étrangère et la baisse de valeur des monnaies locales augmente le poids de la dette sur les ménages et les entreprises.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion