Prise de recul – Difficile de tirer un bilan du statut unique aujourd'hui

Publié

Prise de reculDifficile de tirer un bilan du statut unique aujourd'hui

LUXEMBOURG - Il y a un an, le statut unique entrait en vigueur. Dans la théorie, il devait offrir une égalité de traitement à tous les salariés du secteur privé.

Le contrôle de l'absentéisme est au cœur du problème.

Le contrôle de l'absentéisme est au cœur du problème.

editpress

L'idée sous-jacente des politiques était aussi de combattre l'absentéisme au travail en durcissant certaines règles. Bien que les chiffres de l'année dernière portant sur l'absentéisme ne soient pas encore définitifs, il semblerait que le statut unique n'y ait rien changé.

«Les contrôles de personnes et la responsabilisation des prestataires comme les médecins ne suivent pas», indique le vice-président de la Caisse nationale de santé pour les employeurs, François Engels.

De son côté, le député libéral, André Bauler, s'enquiert de statistiques en questionnant le ministre de la Santé sur «sur l’évolution du taux d’absentéisme depuis l’introduction du statut unique» et «le contrôle plus effectif de l’absentéisme abusif de salariés transfrontaliers».

Ton opinion