Idées cadeaux – Dire «Joyeux Noël» avec un bouquet chic et écolo

Publié

Idées cadeauxDire «Joyeux Noël» avec un bouquet chic et écolo

LUXEMBOURG - «L'essentiel» vous propose des idées de cadeaux 100% luxembourgeois. Aujourd'hui, zoom sur Rosalie qui confectionne des bouquets de fleurs séchées et/ou préservées.

Rosalie est passionnée depuis une vingtaine d'années.

Rosalie est passionnée depuis une vingtaine d'années.

«J'adore faire plaisir»: d'entrée, Rosalie annonce la couleur. Cette designer floral, diplômée en France et au Luxembourg joue du sécateur, coupe, façonne et assemble avec passion roses, tulipes, pivoines, lys, hortensias, freesia et autres lisanthius depuis une vingtaine d'années. Avec la particularité de proposer également des compositions de fleurs séchées ou préservées, dans sa boutique de Mondorf, mais également sur son site Internet. Le seul qui propose ce type de fleurs dans la région.

«Pour des bouquets qui durent longtemps», sourit-elle. La différence entre les fleurs séchées et les fleurs dites préservées ou éternelles? «Au contraire de la fleur séchée qui est simplement débarrassée de son humidité, la fleur préservée est coupée quand elle est ultra-fraîche, à son apogée puis plongée dans un bain d'alcool, de glycérine végétale et de colorants qui lui permettent de conserver l'éclat de ses couleurs». Et d'ajouter «tout est biodégradable, rien n'est nocif pour l'environnement». Une condition sine qua none pour cette amoureuse de la nature qui fait venir ses fleurs déjà séchées ou préservées de France, de Belgique ou d'Allemagne.

Rosalie propose une collection de Noël avec des gouttes à 22,95 euros, des couronnes à 108,50 euros, des bouquets à partir de 55 euros et des cloches à 59,95 euros

Bien sûr, ce type de fleurs est plus cher (entre 55 et 145 euros) «parce qu'il y a de la technique et de la main-d'œuvre supplémentaire». Il faut compter le double pour les fleurs séchées et le quadruple voire le quintuple pour les fleurs préservées. «Mais le plaisir dure plus longtemps, les bouquets tiennent des années». Elle l'admet, ici, le pouvoir d'achat de la population lui «permet de faire des créations audacieuses, avec des fleurs d'exception». «Mes bouquets sont étoffés parce que mes clients sont prêts à mettre le prix pour avoir un produit de qualité».

Un produit qui n'a pas besoin d'être chouchouté mais qu'il faut savoir préserver de l'humidité et de la lumière du soleil. Un peu de poussière? «Un petit coup de sèche cheveux à froid pendant quelques instants et le tour est joué!». Un cadeau idéal pour les fêtes: «Tout le monde peut lui trouver un petit coin chez soi, ça va avec tout et avec tout le monde».

À retrouver sur petales-sauvages.lu ou 13 avenue Lou Hemmer, à Mondorf-les-Bains.

Retrouvez les autres portraits des petits «lutins» luxembourgeois


Sophie Dewalque, de Sophi(e)stication et prochainement:
Marie-France, de la Savonnerie du colibri à Hobscheid
Ghislaine, de madebyghigi à Luxembourg
Yannick Kihm, de «De Beiefritz» à Moutfort

(mc/L'essentiel)

Ton opinion