Internet – Discord s’émancipe de la communauté du gaming

Publié

InternetDiscord s’émancipe de la communauté du gaming

La plateforme de conversation a levé 100 millions de dollars et vise à s’étendre au-delà du monde des jeux vidéo.

La page d’accueil de Discord arbore un nouveau design et slogan.

La page d’accueil de Discord arbore un nouveau design et slogan.

Discord

Dans un billet de blog, Jason Citron, patron de Discord, a annoncé un changement de cap pour la plateforme de messagerie et de vidéoconférence bien connue des gamers. Il se reflète dans la nouvelle version du site web du service et son slogan plus général «LE lieu pour discuter». Discord souhaite en effet ne plus être seulement associé par défaut au monde du gaming. Sans tourner le dos à ce dernier, le service vise une communauté plus large, qui peut aller d’utilisateurs faisant partie d’un même club scolaire, de passionnés d’art à simplement «une bande d’amis qui veulent passer du bon temps ensemble», explique la firme sur sa page d’accueil.

«Les jeux sont ce qui a amené beaucoup d’entre vous sur la plateforme, et nous vous en serons toujours reconnaissants», note le dirigeant. «Au fil du temps, beaucoup d’entre vous ont réalisé, et se sont exprimés, que vous vouliez simplement un endroit conçu pour traîner et parler dans le confort de vos propres communautés et de vos amis. Vous vouliez un endroit où vous pourriez avoir de véritables conversations et passer du temps de qualité avec les gens, que ce soit pour rattraper le temps perdu, apprendre quelque chose ou partager des idées. Un endroit où vous et votre monde pouvez vraiment vous sentir chez vous».

Lancé en 2015, Discord a connu comme d’autres services de vidéoconférence une hausse significative d’utilisation durant la pandémie du coronavirus. La plateforme, qui est devenue un lieu de discussion, revendique actuellement 100 millions d’utilisateurs actifs mensuels et plus de 4 milliards de minutes de conversation chaque jour. Elle a récemment obtenu un financement de 100 millions de dollars de la part d’investisseurs. Cela devrait lui permettre de développer de nouvelles fonctionnalités pour étendre sa base d’utilisateurs afin de mieux concurrencer ses principaux rivaux, comme Slack.

(L'essentiel/man)

Ton opinion