Salon automobile – Dix voitures à ne pas manquer à Francfort
Publié

Salon automobileDix voitures à ne pas manquer à Francfort

Le salon de Francfort ouvre ses portes au public le 19 jusqu'au 27 septembre.

The new Opel Astra is displayed on the first press day of the Frankfurt Auto Show IAA in Frankfurt, Germany, Tuesday, Sept. 15, 2015. The car show runs through Sept. 27. (AP Photo/Michael Probst)

The new Opel Astra is displayed on the first press day of the Frankfurt Auto Show IAA in Frankfurt, Germany, Tuesday, Sept. 15, 2015. The car show runs through Sept. 27. (AP Photo/Michael Probst)

Keystone/Michael Probst

Automobiles de rêve, avant-goût de technologies attendues d'ici à la fin de la décennie et modèles arrivant bientôt en concession: voici dix voitures à voir au salon de Francfort, qui ouvre ses portes au public samedi, jusqu'au 27 septembre.

Grand succès lors des journées réservées aux médias mardi et mercredi, la Porsche Mission E Concept quatre portes se distingue avec ses lignes inspirées de la sportive 911 et une face lui donnant l'apparence d'un soldat de l'Empire dans «La guerre des étoiles». Ce prototype d'un blanc éclatant promet un moteur électrique de 600 chevaux, une autonomie de 500 km et un temps de charge de seulement 15 minutes pour atteindre 80%.

Mais le constructeur allemand n'a pas donné de date de sortie pour ce modèle, au contraire de son compatriote Audi avec l'E-tron Quattro Concept, un 4x4 urbain 100% électrique qui sera commercialisé en 2018, là aussi avec une autonomie annoncée de 500 km.

Un autre allemand, Mercedes Benz, semble verser davantage dans la science-fiction avec le prototype IAA Concept, qui se targue d'une aérodynamique record grâce à des volets arrière rétractables prolongeant un spectaculaire profil en goutte d'eau.

Délire stylistique chez Bugatti

C'est toutefois Bugatti qui sombre le plus dans le délire stylistique avec sa Vision Gran Turismo, version dopée aux stéroïdes et bardée d'ailerons de la déjà tapageuse Veyron, en attendant un successeur à ce modèle espéré pour le printemps 2016 au salon de Genève.

Non loin de là, Bentley expose son premier 4x4, le Bentayga, qui allie silhouette massive et signes extérieurs de richesse. Il s'agit du «SUV» le plus rapide du monde (301 km/h) et aussi du plus cher, à plus de 200 000 euros l'unité.

Moins onéreux mais encore difficile d'accès pour M. tout-le-monde, le nouveau Jaguar F-Pace, première incursion de la marque anglaise (groupe indien Tata) dans le SUV, propose lui aussi moquettes moelleuses et cuirs raffinés, mais un intérieur plus orienté «high-tech».

Carrosserie controversée chez Toyota

Pour redescendre sur terre, il faut passer chez les constructeurs généralistes, comme Opel avec l'Astra, cinquième du nom et évolution sans rupture vis-à-vis de l'actuelle. Ce modèle va tenter de contrer la championne européenne des ventes, la Volkswagen Golf.

Dans la même catégorie, il faudra compter avec la française Renault Megane de quatrième génération, montrée à Francfort. La marque au Losange a promis qu'en 2017 cette voiture serait équipée d'un moteur hybride, une première pour le constructeur français.

Toyota, en revanche, n'en est pas à son coup d'essai dans cette technologie essence-électricité, puisque la quatrième génération de sa Prius depuis 1997 est montrée dans le même hall. Censée consommer 18% de moins que la précédente mouture, cette voiture s'enveloppe d'une carrosserie controversée, à dessein selon la marque japonaise.

Cote de popularité au zénith en revanche pour le Cactus M de Citroën, prototype découvrable de sa berline moyenne. Sa silhouette rondouillarde se pare d'un bleu acidulé et d'une planche de bord aux imprimés tropicaux, le tout surmonté de planches de surf dans la tradition des «voitures de plage» Méhari.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion