Wimbledon – Djokovic, Del Potro et Janowicz en demi-finales

Publié

WimbledonDjokovic, Del Potro et Janowicz en demi-finales

Novak Djokovic s'est qualifié mercredi en battant Tomas Berdych en trois sets 7-6 (7/5), 6-4, 6-3. Il affrontera Del Potro. Jerzy Janowicz devient lui le premier Polonais à se hisser en demies d'un Grand Chelem.

Djokovic a atteint sa treizième demi-finale de suite en Grand Chelem, soit la deuxième meilleure série de tous les temps derrière Roger Federer, en battant le Tchèque Tomas Berdych en trois sets 7-6 (7/5), 6-4, 6-3. Del Potro disputera sa troisième demi-finale dans un majeur, la première à Londres après sa victoire 6-2, 6-4, 7-6 (7/5) sur l'Espagnol David Ferrer. En cinq matches, les deux joueurs n'ont pas encore perdu un set. Djokovic a pris sa revanche sur Berdych, N.6 mondial, qui l'avait battu en demi-finale à Londres en 2010. Le Tchèque avait aussi remporté leur dernière rencontre en mai sur la terre battue de Rome. Mais mercredi il a laissé échapper trop d'occasions pour inquiéter davantage le N.1 mondial, meilleur dans les moments chauds.

Berdych s'est retrouvé à deux points de gagner la première manche et a ensuite eu un mini break d'avance dans le jeu décisif. Il a également mené 3-0 dans la deuxième manche après avoir pris deux fois le service de Djokovic. Mais le finaliste 2010 a laissé fondre à chaque fois son avance. Il a perdu le deuxième set sur un coup droit horrible au milieu du filet avant de céder son service une quatrième fois dans la troisième manche sur une double-faute. Vendredi, Djokovic, 26 ans, va essayer de rallier sa deuxième finale à Wimbledon après celle gagnée en 2011 face à Rafael Nadal. «Je joue mon meilleur tennis en ce moment sur la surface qui n'est pas ma préférée. Avoir déjà gagné ici va m'aider pour la suite», a-t-il dit.

Frayeur pour Del Potro

Del Potro est également passé en trois sets malgré une énorme frayeur en début de match lorsqu'il a chuté et qu'il s'est de nouveau tordu le genou gauche, déjà amoché, dès le cinquième point du match. «J'étais très près de l'abandon, j'avais très mal mais le docteur m'a donné une pilule magique et j'ai joué mon meilleur tennis», a commenté l'Argentin qui joue depuis samedi dernier avec un gros bandage au genou gauche. Del Potro est le deuxième Argentin en demi-finale de Wimbledon après David Nalbandian, finaliste en 2002. Il a d'abord eu du mal sur gazon, avec son grand gabarit (1,98 m) mais son déplacement s'est amélioré au fil du temps. Médaillé de bronze aux jeux Olympiques l'été dernier à Wimbledon en battant Djokovic dans le match pour la troisième place, il revient fort après avoir manqué Roland-Garros à cause de problèmes respiratoires.

Jerzy Janowicz est devenu le premier Polonais à se qualifier pour les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem en battant mercredi en quarts de finale de Wimbledon son compatriote Lucasz Kubot en trois sets 7-5, 6-4, 6-4. Il affrontera vendredi pour une place en finale le Britannique Andy Murray ou l'Espagnol Fernando Verdasco. Avant lui, une autre Polonaise, Agnieszka Radwanska, jouera jeudi la demi-finale du tournoi féminin contre l'Allemande Sabine Lisicki. Des deux Polonais, tous les deux néophytes à ce nouveau d'un tournoi majeur, Janowicz était nettement le favori. A 22 ans, ce géant de 2,03 m, doté d'un énorme service, est l'un des meilleurs espoirs du circuit. Révélé à l'automne dernier par sa finale à Paris-Bercy, il va faire son entrée dans le top 20 de l'ATP après Wimbledon. Il sera le deuxième Polonais à y parvenir après Wojtek Fibak dans les années 1970.

Aces en série

Janowicz a assommé à coups d'aces (30 contre 9) son coéquipier en Coupe Davis, qu'il n'avait jamais rencontré sur le circuit, pas plus qu'aucun autre joueur polonais. Kubot, 130e mondial, a tenté sa chance au filet, mais sans parvenir troubler son cadet. Le jeune Polonais n'a pas pu retenir ses larmes après sa victoire. Après être resté sur sa chaise pendant plusieurs minutes, l'émotion l'empêchait toujours de trouver ses mots pour la télévision en sortant du court N.1. «Je suis très heureux, je ne m'attendais pas à aller aussi loin», a-t-il seulement dit.

Janowicz a profité d'un tableau favorable dans le Wimbledon des surprises, mais il a quand même éliminé un bon joueur d'herbe, Juergen Melzer, en huitièmes de finale, après la tête de série N°15, l'Espagnol Nicolas Almagro, au troisième tour. Il affrontera Andy Murray, qui s'est fait peur face à Fernando Verdasco (4-6, 3-6, 6-1, 6-4, 7-5).

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion