Tennis: Djokovic prêt à manquer l'US Open plutôt que de se faire vacciner

Publié

TennisDjokovic prêt à manquer l'US Open plutôt que de se faire vacciner

À quelques heures du début de Wimbledon, le Serbe a maintenu sa position sur le vaccin contre le Covid-19 et attend un signe des États-Unis

Novak Djokovic, qui prépare Wimbledon, ne veux toujours pas se faire vacciner.

Novak Djokovic, qui prépare Wimbledon, ne veux toujours pas se faire vacciner.

AFP

Novak Djokovic est resté inflexible samedi sur son refus du vaccin contre le Covid même si cette position éthique qui lui a déjà fait manquer l’Open d’Australie en janvier devait l’empêcher aussi de jouer l’US Open cet été.

Les autorités américaines maintiennent à ce jour l’obligation vaccinale pour entrer sur le territoire des États-Unis et quand on lui a demandé, en conférence de presse avant Wimbledon, s’il demeurait fermé à la vaccination, le Serbe a répondu laconiquement et fermement: «Oui».

«Vous restez fermé à cette idée?» a insisté le journaliste. «Oui», a confirmé Djokovic pour qui Wimbledon pourrait donc être le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison. «À ce jour, compte tenu des circonstances, je ne suis pas autorisé à entrer aux États-Unis. C’est une motivation supplémentaire pour bien jouer ici», a relevé le Serbe qui vise un septième titre sur le gazon londonien.

«Cela dépend vraiment du gouvernement américain»

Novak Djokovic

«J’aimerais aller aux États-Unis, mais pour le moment ça n’est pas possible. Il n’y a pas grand-chose que je puisse faire. Cela dépend vraiment du gouvernement américain d’accepter ou non de laisser entrer sur le territoire une personne non vaccinée», a-t-il insisté.

N’étant pas vacciné, il a été expulsé d’Australie en janvier juste avant le début du premier majeur de l’année où il visait un dixième sacre, puis il a été battu en quarts de finale à Roland-Garros où il défendait son titre, et Wimbledon ne lui rapportera aucun point au classement car l’ATP a décidé de ne pas en distribuer au Majeur britannique en raison de son refus de laisser jouer les Russes et les Biélorusses en représailles à la guerre en Ukraine.

Si bien que pour Djokovic, qui a échoué en 2021 en finale à New York dans sa quête du Grand Chelem après avoir remporté l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon, la saison 2022 va coûter cher en points ATP et places au classement. Djokovic, actuellement No 3 mondial, a remporté trois fois l’US Open (2011, 2015 et 2018) et compte à ce jour 20 titres du Grand Chelem, comme Roger Federer, mais à deux longueurs de Rafael Nadal qui a remporté coup sur coup cette année l’Open d’Australie et Roland-Garros.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires