Doherty et sa guitare ont suffi pour une heure de bon concert

Publié

Doherty et sa guitare ont suffi pour une heure de bon concert

ESCH-BELVAL - Le chanteur anglais a fait le plein, dimanche soir,
à la Rockhal.

La petite salle de la Rockhal était presque remplie, avec environ 1 200 personnes.

La petite salle de la Rockhal était presque remplie, avec environ 1 200 personnes.

Sarah Brock/L'essentiel

Ne l’appelez plus Pete mais Peter. Parce que Doherty a bel et bien changé. De prénom, certes, mais aussi de style. L’ancien leader des Babyshambles s’est sérieusement assagi en arrivant à maturité. Pas tout à fait quand même, il ne faut pas exagérer.

Arrivé sur scène avec seulement un quart d’heure de retard, il a tout de même un verre à la main et la clope au bec. Le temps de ramasser quelques cadeaux de ses groupies, de lire des messages de ses fans et l’Anglais prend sa guitare pour entamer un vrai tour de chant, plus qu’un concert. Parce qu’il a aussi changé de style. Du rock provocant de sa jeunesse, il est passé à quelque chose de beaucoup plus soft.

Même son légendaire chapeau est devenu un simple élément de décoration, dans un décor sobre et cosy, juste l’Union Jack jeté nonchalamment sur un dossier de chaise. L’ex de Kate Moss affiche une belle présence, les chansons s’enchaînent, mais Peter ne communique plus vraiment avec le public. Il est rejoint, pour «Last of the english roses» par deux ballerines qui dansent autour de lui jusqu’au dernier pincement de corde du titre. Il trouvera encore un peu de compagnie sur la fin du concert, avec son vieux compagnon et guitariste des Babyshambles, Mick Whitnall.

Avec lui, il conclut l’opus sur un titre de son ancien groupe, Down in Albion, et avec un titre suggéré par le public. En tout, Peter Doherty passe à peine plus d’une heure sur scène. Cela fait peu, ses fans auraient sans doute apprécié qu’il revienne pour un petit rappel.

Jérôme Wiss

Ton opinion