Courir à Luxembourg – Du nouveau pour le DKV Urban Trail

Publié

Courir à LuxembourgDu nouveau pour le DKV Urban Trail

LUXEMBOURG- Pour sa sixième édition, le 29 mars prochain, le trail urbain qui se tient chaque année dans la capitale grand-ducale sera marqué par quelques nouveautés.

Pour éviter les difficultés nées des nombreuses inscriptions tardives l’an passé et garantir la qualité de l’épreuve, elles seront cette fois limitées à 2 500.

Pour éviter les difficultés nées des nombreuses inscriptions tardives l’an passé et garantir la qualité de l’épreuve, elles seront cette fois limitées à 2 500.

Editpress

Après avoir enregistré près de 3 000 participations (invitations comprises) l’an passé, les organisateurs du DKV Urban Trail ont décidé d’apporter quelques innovations à l’épreuve.
Exit d’abord l’épreuve de 56 km qui sera remplacée par une course de 34 km.

«Il y a des travaux sur plusieurs tronçons du parcours et pour des raisons de sécurité, il était préférable d’organiser une course de 34 km. Elle aura aussi l’avantage d’être plus ouverte et constituera pour les coureurs une bonne préparation pour la saison. Le 56 km arrivait un peu tôt dans l’année», indique José Azevedo, l’organisateur en chef du DKV Urban Trail.

Inscriptions limitées à 2 500

Le 34 km pourra aussi être couru en relais de trois avec des portions tenant compte des niveaux différents (6 km, 21 km, 7 km). «Cela doit permettre par exemple à des collègues de travail d’aller disputer ensemble cette épreuve», note José Azevedo. Le 13 km (près de 1 500 participants en 2014), le 27 km (près de 600 participants en 2014) ou encore les minitrail (900 m pour les 6 à 8 ans) et 1 600 m (pour les 9-12 ans) resteront au programme.

Pour éviter les difficultés nées des nombreuses inscriptions tardives l’an passé et garantir la qualité de l’épreuve, elles seront cette fois limitées à 2 500. Et la date limite sera le samedi 28 mars et non plus le dimanche. Pour donner au DKV Urban Trail une dimension solidaire, l’organisation apportera une contribution au Télévie et l'île aux clowns.

(Nicolas Martin)

Ton opinion