Initiative au Luxembourg – Du rap et de la danse pour s’épancher

Publié

Initiative au LuxembourgDu rap et de la danse pour s’épancher

ESCH-BELVAL - Les jeunes pris en charge en psychiatrie joueront jeudi, le spectacle «Looss alles eraus», à la Rockhal. Ils racontent leur projet.

Les jeunes travaillent sur le spectacle depuis octobre dernier.

Les jeunes travaillent sur le spectacle depuis octobre dernier.

«Le rap m’a appris à avoir confiance en mes capacités. Dans mes textes, je mets toutes les difficultés que je rencontre dans ma vie», explique encore timidement Sofia, 15 ans. Comme l’adolescente, une vingtaine de jeunes, pris en charge par le Service national de psychiatrie juvénile des Hôpitaux Robert Schuman, présenteront le spectacle de rap et de danse «Looss alles eraus» («Exprime-toi, laisse tout sortir») sur la scène de la Rockhal, jeudi.

Organisé en collaboration avec la Fondation EME, le projet a fait salle comble lors des deux éditions précédentes. Le producteur CEHASHI s’est occupé des beats. La chorégraphe Sylvia Camarda et le musicien et rappeur David Galassi sont à nouveau de la partie pour monter le spectacle, former les jeunes et les aider à canaliser leur énergie.

David, 21 ans, qui participe depuis deux ans, apprécie. «C’est avec ce projet que j’ai appris à danser. Ça m’aide à rester stable, je ne traîne pas à la maison, il y a les répétitions. Et ça te permet d’exprimer toutes les choses sur lesquelles tu n’arrivais pas à mettre des mots», explique-t-il. En septembre, le jeune homme entend intégrer une formation au conservatoire. «Afin de devenir enseignant à mon tour», sourit-il.

• «Looss alles eraus». Jeudi, à 19h30, à la Rockhal. Entrée gratuite. Réservation sur le site de la Rockhal

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion