Mondiaux de ski alpin – Du statut de remplaçant à médaillé d'argent

Publié

Mondiaux de ski alpinDu statut de remplaçant à médaillé d'argent

Le Français Gauthier de Tessières est devenu vice-champion du monde de super-G à Schladming, mardi, alors qu'il ne devait même pas prendre le départ!

Le Français est arrivé deuxième. (AFP)

Le Français est arrivé deuxième. (AFP)

L'histoire n'aurait pas pu être plus belle. Recalé au moment des sélections, le skieur de l'Alpe-d'Huez n'avait reçu de convocation pour les Mondiaux qu'en qualité de remplaçant pour le super-G et le géant. Le forfait de Johan Clarey (opéré au dos) officialisé lundi l'a propulsé sur la liste de départ. Avec le succès que l'on sait: le Français s'est classé 2e, derrière Ted Ligety

«Cela fait trois jours que mes coaches me répètent que c'est le destin, que je dois faire quelque chose, a souri De Tessières. Mon entraîneur Patrice Morisod m'a aussi donné des exemples d'invités de dernière minute qui réussissent, que c'est arrivé à d'autres athlètes. Des équipes de foot par exemple, qui vont au bout, qui cassent la baraque alors qu'elles n'étaient pas qualifiées (NDLR: le Danemark avait remporté l'Euro 1992 après avoir remplacé la Yougoslavie au pied levé). Cela m'a permis de croire encore plus en moi».

Une journée spéciale

En arrivant à Schladming avec un statut de remplaçant, De Tessières n'a pas eu le temps de voir la pression monter. Il a pu skier libéré et au niveau qu’il attendait. «Cela fait dix ans que je travaille dur, a rappelé le Tricolore de 31 ans. Je n'ai accroché le podium qu'une fois en Coupe du monde (3e dans le géant de Val-d'Isère en 2008), alors une médaille aux championnats du monde, c'est fou, mais c'est mérité! Car depuis 2 ans, j'ai bien progressé en super-G».

Le nouveau médaillé d'argent a aussi relevé que cette journée devait être spéciale pour lui, d'une façon ou d'une autre. «Il y a des matins comme ça, où tu te réveilles avec une énergie supplémentaire. Déjà lors de la reconnaissance, je savais que ça allait me plaire. Et en revoyant ma course, je n'ai trouvé aucune erreur. J'ai par contre remarqué que je disposais d'une énergie qui venait de l'extérieur», a-t-il ajouté, sibyllin.

(L'essentiel Online/Jean-Philippe Pressl-Wenger)

Résultats du super-G messieurs

1. Ted Ligety (USA) 1:23.96

2. Gauthier de Tessieres (FRA) 1:24.16

3. Aksel Lund Svindal (NOR) 1:24.18

4. Hannes Reichelt (AUT) 1:24.51

5. Matthias Mayer (AUT) 1:24.91

6. Alexis Pinturault (FRA) 1:24.99

7. Christof Innerhofer (ITA) 1:25.05

8. Romed Baumann (AUT) 1:25.17

9. Adrien Théaux (FRA) 1:25.21

10. Georg Streitberger (AUT) 1:25.30

Ton opinion