Patrimoine au Luxembourg – Du «vandalisme culturel» dénoncé place Dargent

Publié

Patrimoine au LuxembourgDu «vandalisme culturel» dénoncé place Dargent

LUXEMBOURG - Le parti déi Lénk dénonce la démolition de bâtisses du début du XXe siècle, qui laisseront la place à un projet immobilier.

La démolition de quatre maisons situées place Dargent, quartier d'Eich, dans la capitale, a été autorisée en avril par la Ville de Luxembourg. Le parti d'opposition au conseil communal déi Lénk a dénoncé dans un communiqué la destruction d'encadrements de fenêtres en pierre de taille, qu'il voit comme le moyen de «créer un fait accompli à l'encontre d'éventuels protecteurs du patrimoine».

Le parti de gauche estime que la destruction de cet ensemble du début du XXe siècle est un «vandalisme culturel». D'autant que «l'une des maisons a été totalement rénovée il y a quelques années», explique Guy Foetz, conseiller communal déi Lénk contacté par L'essentiel.

La bourgmestre Lydie Polfer (DP) assure que tout a été fait dans le respect du Plan d'aménagement général (PAG), voté en 2017. «Les bâtiments en question ne sont pas classés et ne figurent pas parmi les 8 000 maisons et résidences protégées par la commune. Lors de l'élaboration du PAG, les citoyens avaient la possibilité de demander à protéger certains bâtiments. Il n'y a rien eu pour ces quatre maisons». Trente et un appartements et des commerces en rez-de-chaussée sont prévus à la place.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Ton opinion