Transport aérien – Easyjet dévoile son avion électrique
Publié

Transport aérienEasyjet dévoile son avion électrique

La compagnie aérienne britannique à bas coût planche actuellement sur un aéronef à «zéro émission».

Le projet d'avion électrique élaboré par easyJet.

Le projet d'avion électrique élaboré par easyJet.

Easyjet

Easyjet a annoncé mercredi le développement avec le constructeur américain Wright Electric d'un avion électrique d'ici dix ans. Le nouvel appareil est destiné à des court-courriers.

Les deux entreprises travaillent sur ce projet ambitieux depuis plusieurs mois. Elles ont présenté cette semaine un prototype du futur avion dans un secteur où les grands constructeurs restent prudents.

L'appareil pourra effectuer des trajets de 530 kilomètres, comme un Londres-Paris, Londres-Amsterdam ou Belfast-Londres, explique easyJet dans un communiqué. Cela représente moins de deux heures de vol.

L'avion devrait être capable de couvrir 20% des vols de la compagnie. Le groupe britannique a, par ailleurs, pour ambition que tous ses court-courriers soient à «zéro émission» d'ici 20 ans.

Airbus jette l'éponge

Wright Electric développe depuis une dizaine d'années un avion tout électrique propulsé par batteries. Ce dispositif a l'avantage d'être moins polluant et moins bruyant que les avions traditionnels.

«Pour la première fois, nous pouvons envisager un futur sans carburant et nous sommes enthousiastes à l'idée de faire partie du projet. Quand on parle de vol électrique court-courrier, la question est désormais quand et non plus comment», explique, dans le communiqué, la directrice générale d'easyJet, Carolyn McCall.

Le projet paraît ambitieux alors que les grands constructeurs restent prudents sur le développement d'un avion tout électrique. Le groupe aéronautique européen Airbus a ainsi décidé en début d'année d'abandonner le projet d'avion tout-électrique «E-Fan» et de recentrer ses recherches sur un modèle hybride.

L'E-Fan, lancé en 2011, avait hissé Airbus au rang de pionnier de l'aviation électrique. Le prototype, qui devait être commercialisé fin 2017, avait réussi le 10 juillet 2015 la traversée de la Manche, sur les traces de Louis Blériot, premier à le faire en 1909.

(L'essentiel/nxp/ats)

Ton opinion