Eclaircie économique pour l'Afrique

Publié

Éclaircie économique pour l'Afrique

PRETORIA - Forte croissance et faible inflation, l'économie de l'Afrique subsaharienne n'a jamais été aussi bonne en 30 ans.

C'est le Fonds monétaire international (FMI) qui l'affirme, l'Afrique se porte mieux. La croissance devrait atteindre les 6 % et l'inflation ne dépasse pas les 7,5 % en 2007. Du moins si on exclut le Zimbabwe qui connaît une inflation de 8 000 % et une économie en récession.

Mais le FMI préfère insister sur les bonnes nouvelles. «Les prévisions sont également bonnes pour 2008, avec la croissance du PIB qui devrait s’accélérer et une inflation toujours à la baisse», a déclaré hier Sean Nola, représentant du FMI en Afrique.

Ce sont les pays exportateurs de pétrole, comme le Nigeria et l’Angola, qui tirent la croissance vers le haut. Le FMI estime que les 44 pays de l'Afrique subsaharienne en profitent. C'est bien sûr la hausse des prix des matières premières qui permet ce bon résultat. Mais aussi l'allègement de la dette et davantage de capitaux étrangers.

Sur ce point, le continent bénéficie de l'intérêt toujours plus grand de la Chine. En huit ans, le commerce entre l'empire du Milieu et l’Afrique a été multiplié par dix, Pékin cherchant de nouvelles sources d’approvisionnement en pétrole et en matières premières pour alimenter sa croissance.

Parallèlement, la Chine a offert plusieurs prêts à taux intéressants, annulé une partie de la dette de pays africains et investi dans des projets de développement.

Linda Cortey

(avec afp)

Ton opinion