US Open 2013 – Elimination surprise de Roger Federer

Publié

US Open 2013Élimination surprise de Roger Federer

Le joueur suisse a vécu une nouvelle désillusion lundi en 8e de finale à l'US Open face à l'Espagnol Tommy Robredo, qui l'a privé de retrouvailles avec Rafael Nadal.

L'ancien roi de New York (cinq fois titré de 2004-2008) accumule les ratés cet été.

L'ancien roi de New York (cinq fois titré de 2004-2008) accumule les ratés cet été.

AFP

L'ancien roi de New York (cinq fois titré de 2004-2008) accumule les ratés cet été et sa défaite en trois sets 6-7 (3/7), 3-6, 4-6 face à un joueur qui ne l'avait jamais battu en dix rencontres et qui n'avait encore jamais atteint les quarts de finale de l'US Open, va sans doute accréditer la thèse de son lent déclin. «C'est extraordinaire, j'ai battu le meilleur joueur de tous les temps dans un tournoi du Grand Chelem. C'est un rêve, a réagi l'Espagnol de 31 ans. Roger n'a peut-être plus la même confiance que quand il était n° 1, je savais que si j'avais des occasions, en ce moment il pouvait douter».

C'est donc Robredo et non le Suisse de 32 ans qui retrouvera Nadal en quart de finale. Le Majorquin a eu trois balles de premier set face à l'Allemand Phillip Kohlschreiber (n° 22) mais s'est imposé en quatre manches. Le contraste est saisissant cette année entre un Nadal qui effectue la meilleure saison de sa carrière (déjà 9 titres et aucune défaite sur dur en 19 matches) et un Federer (1 titre mineur) qui a signé sa pire campagne en Grand Chelem depuis 2002.

Des erreurs grossières

«Sans rien enlever à Tommy, je me suis en quelque sorte autodétruit. Il a bien réussi à laisser la balle en jeu mais j'ai manqué trop d'occasions, je n'étais pas dans le rythme. C'était une prestation frustrante», a dit Federer. Forçant trop en coup droit, il a commis un nombre conséquent d'erreurs (43 fautes directes) et n'est parvenu à concrétiser que 2 balles de break sur 16, avec des choix tactiques souvent discutables, comme s'il manquait de lucidité.

«La différence, c'est que j'ai gagné mes balles de break (4 sur 7) et pas lui», a d'ailleurs résumé l'Espagnol de 31 ans, qui n'avait gagné que trois sets au total face à Federer avant lundi. Le match a définitivement tourné en la défaveur du Suisse quand il a gâché cinq balles de break dans le quatrième jeu de la troisième manche, dont quatre sur des erreurs grossières.

(L'essentiel Online/AFP)

Gasquet en quarts de finale

Richard Gasquet est venu à bout du Canadien Milos Raonic après un combat haletant et incertain, en cinq sets et presque cinq heures, pour s'offrir au courage et à l'usure un quart de finale à l'US Open face à David Ferrer. Le N.2 français, 9e mondial, a sauvé une balle de match dans le tie-break du quatrième set et a pu trouver les ressources physiques et mentales pour s'imposer 6-7 (4/7), 7-6 (7/4), 2-6, 7-6 (11/9), 7-5 en 4h40 face au 11e mondial. Raonic a certes marqué plus de points (207 à 195) et frappé plus de coups gagnants (102, dont 39 aces, contre 45) mais Gasquet a été le plus propre (36 fautes directes contre 80 au Canadien, dont 11 doubles fautes) et a surtout été le plus frais physiquement lors d'un «énorme cinquième set».

Ton opinion